26.9 C
New York
vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCultureAlger: Projection de documentaires, sur le militant, ami de l’Algérie, Alberto Muniz...

Alger: Projection de documentaires, sur le militant, ami de l’Algérie, Alberto Muniz et sur la cause sahraouie

L’universitaire et militant argentin, ami de l’Algérie, Antonio Nestro Suleiman, a présenté, dimanche à Alger, deux documentaires, l’un sur le militant argentin qui a participé à la Guerre de libération nationale, Alberto Muniz, et l’autre sur la question du Sahara occidental, pour rendre hommage «aux peuples qui luttent pour leur indépendance».

La projection des deux films, au siège du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a été suivie par une conférence-débat animée par le directeur général de la région Amérique au ministère des Affaires étrangères, l’ambassadeur, Mohamed Berrah en présence de l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Abdelkader Taleb Omar, et des représentants de pays d’Amérique latine, dont ceux de Cuba et du Mexique. Le premier film documentaire de 30 minutes intitulé Muniz l’Argentin dans la révolution algérienne, réalisé en juillet 2020, raconte la vie de M. Muniz et la manière dont il a été imprégné par la cause algérienne et son désir de participer à la lutte pour l’indépendance. Il dévoile des images et des vidéos de notre glorieuse Révolution extraites des archives, accompagnées de commentaires en langue espagnole, montrant notamment le témoignage d’Alberto Muniz, dit Mahmoud l’argentin. Le militant, âgé de 99 ans aujourd’hui, a indiqué que son premier lien a été établi avec les représentants du Front de libération nationale (FLN) en Argentine, alors qu’il était secrétaire général du Parti travailleur en Argentine, pour ensuite rejoindre les rangs de l’armée de libération nationale (ALN), où il a participé à la fabrication d’armes dans une usine clandestine.  M. Muniz a également évoqué, dans son récit, le cas du Sahara occidental occupé par le Maroc qui explique que cette colonisation fait suite à un compromis entre le Maroc et l’Espagne en échange des deux villes Ceuta et Melilla. Le deuxième documentaire concerne la question du Sahara occidental, un film au cours duquel ont défilé des témoignages de membres de la diaspora sahraouie en Espagne mais aussi d’ambassadeurs et de responsables politiques de la RASD qui ont réaffirmé leur engagement à continuer la lutte pour l’autodétermination et l’indépendance de leur pays. Le public a pris connaissance, à travers ce documentaire, de la situation dans les camps de réfugiés sahraouis, comme dans les territoires sahraouis libérés. Pour M. Nestro Suleiman, ces documentaires, «montrent l’importance du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes par n’importe quelle voie, qui soit pacifique ou militaire». «Le documentaire sur le Sahara occidental vise à  mettre en lumière la question sahraouie, longtemps occultée», a-t-il expliqué. Pour sa part, l’ambassadeur sahraoui à Alger a précisé que «ce documentaire reflète la solidarité témoignée en Amérique latine envers la cause sahraouie. (Il entend) faire connaître cette question en Amérique latine». «Il y a une grande sympathie dans ces pays pour la cause sahraouie. Beaucoup de pays reconnaissent la RASD et apportent une grande contribution à sa cause au niveau des Nations unies», a-t-il ajouté. Il s’est félicité, d’autre part, du «rétablissement des relations avec le Honduras, le Pérou et la Colombie, et a dit espérer que cette position comprendra prochainement le Brésil pour consolider ce soutien dans le continent latino-américain», a soutenu M. Taleb Omar.

M. Toumi

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES