Algérie-GZALE: La moyenne des échanges s’élève à 4,7 milliards de dollars/an

0
42

La moyenne des échanges commerciaux entre l’Algérie et les pays arabes, depuis son adhésion à la Grande zone arabe de libre échange (GZALE) en 2009 jusqu’à l’année dernière, a atteint 4,7 milliards de dollars/an, a indiqué le sous-directeur de la Zone arabe de libre-échange et de l’Union africaine au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Abdelaziz Boucha qui a fait savoir que ces échanges commerciaux ont enregistré leur valeur minimale en 2009 avec près de 3 milliards de dollars et leur valeur maximale en 2013 avec 6,7 milliards de dollars.

Quant à la balance commerciale de l’Algérie avec les pays de la région, elle a oscillé entre excédent et déficit, en dépit de la croissance positive des exportations algériennes vers les pays arabes, depuis son adhésion à cet espace commercial. Entre 2009 et 2021, la valeur moyenne de ces exportations a dépassé 3,3 milliards de dollars/an, soit 6% de la valeur globale des exportations commerciales algériennes vers le monde au cours de la même période. Quant aux importations algériennes en provenance des pays de la région, elles ont atteint en moyenne 2,4 milliards de dollars/an durant la période citée. Soucieuse d’honorer ses engagements relatifs, notamment à l’échange des produits sans droits de douanes au sein de la GZALE, et afin de renforcer la coopération arabe commune, l’Algérie a annulé, début 2022, l’application de la liste négative des produits exclus de la franchise de droits de douanes, une mesure en vigueur depuis 2010. A une question sur les avantages de la GZALE pour l’Algérie, M. Boucha a estimé que l’Algérie peut exploiter les potentialités disponibles à travers l’amélioration de la compétitivité du produit algérien, le renforcement du tissu industriel et la consécration de la culture de la production destinée à l’exportation auprès des opérateurs économiques algériens, une démarche devant permettre à l’Algérie de renforcer sa place et sa présence dans les marchés arabes. L’Algérie doit tirer parti de la proximité et de la similarité des exigences des marchés arabes avec les produits algériens et réorienter ses exportations en direction de ces marchés, a-t-il dit. La sous-directrice des relations commerciales entre les pays arabes et d’Afrique au ministère, Ahlem Rahmani a déclaré que la valeur des exportations de l’Algérie vers les pays arabes s’était élevée en 2021 à 2,24 milliards de dollars contre des importations de 2,54 milliards de dollars. Les marchandises échangées dans le cadre de la GZALE concernent divers produits dans les domaines industriel, agricole, énergétique et culturel. Les exportations de l’Algérie vers ces pays consistent principalement en des dérivés des hydrocarbures (huiles minérales, caoutchouc ..etc), des produits métallurgiques, des matériels et équipements électriques, des denrées alimentaires comme le sucre et les fruits et légumes.

Quant aux importations de l’Algérie provenant de ces pays, elles sont composées des engrais, des matériels et engins mécaniques, des produits plastiques, des produits chimiques organiques, l’acier, les livres et les ouvrages.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here