Anis Amri, l’auteur présumé de l’attentat de Berlin, abattu à Milan

0
1277

Le ministre de l’Intérieur italien Marco Minniti a confirmé la mort de l’auteur présumé de l’attentat de Berlin, qui a fait 12 morts lundi soir. L’homme a été abattu par la police dans le nord de l’Italie, a-t-il indiqué en conférence de presse, ce vendredi 23 décembre. « Cette personne est sans l’ombre d’un doute Anis Amri », a-t-il déclaré. Selon plusieurs médias italiens, Anis Amri a été arrêté vers 3 heures du matin vendredi lors d’un contrôle de routine dans la banlieue de Milan. Il a alors sorti une arme et a été abattu par la police. Des médias italiens assurent également, qu’Anis Amri était en possession d’un billet de train Chamberry – Milan via Turin, ce qui indiquerait que l’auteur présumé de l’attentat de Berlin serait passé par la France. Les policiers allemands ont été vivement critiqués pour avoir focalisé leur attention pendant 24 heures sur un suspect pakistanais finalement mis hors de cause. Dès mardi matin, les papiers d’Anis Amri avaient été retrouvés dans le camion, mais l’avis de recherche n’a été lancé que dans la nuit de mardi à mercredi, lui laissant un temps précieux pour disparaître. Ses empreintes ont par ailleurs été retrouvées sur le camion qui a foncé sur la Breitscheidplatz. Les autorités le savaient en contact avec des salafistes connus et il circulait dans le pays en utilisant une demi-douzaine d’identités. L’homme faisait même l’objet d’un signalement pour sa dangerosité au centre national de lutte antiterroriste. Il avait été placé sous surveillance policière pour un possible projet d’attentat, avant que la justice ne classe l’affaire faute d’éléments probants.
Anis Amri connaissait l’Italie : avant de s’installer en Allemagne en juillet 2015, il avait passé quatre ans en Italie peu après être arrivé de Tunisie sur l’île de Lampedusa en 2011. Il avait été condamné pour avoir mis le feu à une école. Anis Amri serait arrivé à Milanà une heure du matin dans la nuit de jeudi à vendredi après avoir transité par la France. Un média italien affirme que l’arme utilisée par Anis Amri pour faire feu sur les policiers italiens tôt vendredi matin est la même que celle utilisée pour tuer le chauffeur de camion polonais avant l’attentat de Berlin lundi soir.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here