Asphyxie au monoxyde de carbone: 105 décès depuis le début de l’année

0
84

Cent cinq personnes ont trouvé la mort par asphyxie au monoxyde de carbone depuis le début de l’année en cours en Algérie, a fait savoir, hier,  le sous-directeur des statistiques et de l’information à la Direction générale de la Protection civile, le colonel Achour Farouk. S’exprimant lors du forum du quotidien El Moudjahid consacré au thème: «Risques de fuite de gaz de monoxyde de carbone», le colonel Achour a précisé que «105 personnes ont péri par asphyxie au monoxyde de carbone depuis le début de l’année en cours et 3257 autres ont été sauvées d’une mort certaine durant la même période». Au mois de novembre seulement, «12 personnes sont décédées et 150 autres ont été sauvées d’une mort certaine suite aux accidents de fuite de gaz, le dernier étant celui enregistré dans la journée d’aujourd’hui dans la cité Mokhtar-Zerhouni à Mohammadia (Alger) mais aucune perte humaine n’est à déplorer», a-t-il fait savoir. Sur les raisons de ces accidents mortels, le responsable a cité «la mauvaise installation des appareils de chauffage et des chauffe-eaux confiée à des personnes non qualifiées, l’absence de maintenance et du contrôle périodique et le manque d’aération». Ainsi, M. Achour a recommandé aux citoyens l’acquisition de détecteurs de fuite de gaz de monoxyde de carbone et l’obtention du certificat de conformité lors de l’achat de n’importe quel appareil de chauffage pour couper court aux accidents d’asphyxie qui ont coûté la vie à des familles entières. Le responsable a affirmé que les services de la Protection civile «poursuivent leurs efforts et campagnes de sensibilisation sur l’utilisation de tous types d’appareils de chauffage au profit des élèves des établissements éducatifs et des étudiants universitaires et ceux des centres de formation professionnelle», en sus de l’organisation de caravanes de sensibilisation à travers les wilayas du pays en coordination avec les différents partenaires en vue d’élever le degré de vigilance et de prudence contre les risques de fuite de gaz de monoxyde de carbone».

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here