26.9 C
New York
vendredi, décembre 2, 2022
AccueilRégionsBlida: La femme rurale attirée par l’extraction des huiles essentielles des plantes

Blida: La femme rurale attirée par l’extraction des huiles essentielles des plantes

L’activité d’extraction des huiles essentielles des plantes médicinales et aromatiques à Blida intéresse un nombre sans cesse croissant de femmes rurales, pour lesquelles elle constitue une source de revenus et un créneau aux perspectives prometteuses, relève la Conservation locale des forêts.

La disponibilité de la matière première, représentée par d’abondantes espèces végétales, médicinales et aromatiques, tout au long de la chaîne de l’Atlas Blideen, comme affirmé par des services de la Conservation des forêts de la wilaya, a motivé la femme rurale à s y intéresser. «Un changement notable a été opéré, ces dernières années, dans les activités traditionnelles de la femme rurale, concentrées essentiellement dans l’élevage animal, l’apiculture et l’arboriculture, suite à la préférence affichée par de nombreuses jeunes femmes universitaires, a indiqué le chef du service d’expansion de la ressource forestière et de la mise en valeur des terres auprès de la Conservation forestière, Mohamed Mokadem, à la veille de la célébration de la Journée internationale des femmes rurales (15 octobre). La grande majorité de ces jeunes femmes sont issues de familles rurales et ambitionnent de prendre la relève des activités agricoles familiales, a-t-il précisé.  Le responsable a souligné l’intérêt croissant de la femme rurale pour l’extraction des huiles essentielles aromatiques et médicinales utilisées dans les produits cosmétiques, très prisés par les femmes en quête de cosmétiques naturels et bio. Cet intérêt notable de la femme rural pour ce domaine d’activité a incité la Conservation locale des forêts a initier des sessions de formation de haut niveau (théorique et appliquée), axées sur les plantes aromatiques et médicinales et leur domaine d’exploitation, couronnées d’un diplôme agréé par l’Etat, ouvrant droit à son détenteur de bénéficier des différents dispositifs étatiques de soutien à la création de l’emploi.

Les réseaux sociaux pour promouvoir et vendre le produit Parmi ces femmes exerçant dans la distillation des huiles essentielles, Amina, une jeune diplômée universitaire de 30 ans, qui a décidé d’investir ce domaine en mettant à contribution son savoir et ses connaissances sur les plantes médicinales et aromatiques «acquis depuis son enfance dans son milieu familial rural». La jeune femme s’est, notamment, félicitée du «rendement financier satisfaisant» de cette activité, assurant avoir réussi, dans une première étape, à commercialiser ses produits localement, en exploitant les réseaux sociaux, parallèlement à sa participation aux salons et expositions organisés, dans la wilaya, pour promouvoir ses produits. «J’ai l’ambition de créer, à l’avenir, ma propre micro-entreprise pour lancer ma marque de produits et développer mon activité», a-t-elle dit. Une autre jeune femme de la commune de Hammam Melouane (Est de la wilaya), a raconté, à avoir découvert «par pur hasard» ce domaine d’activité. Relatant son histoire, elle a expliqué s’être rendue à la Conservation des forêts pour solliciter une aide pour investir dans l’activité apicole, «mais j’ai découvert, sur place, une affiche annonçant l’organisation d’un stage de formation dans le domaine de l’extraction des huiles essentielles des plantes aromatiques», a-t-elle ajouté. Visiblement satisfaite de son choix, cette jeune campagnarde, s’est dite «heureuse», de trouver une aide précieuse en sa grand-mère et sa mère, qui l’assistent dans l’identification de différentes plantes aromatiques et médicinales, qu’elle vend, actuellement, à des entreprises spécialisées dans la fabrication de produits cosmétiques. C’est notamment le cas de Fatima, une inconditionnelle de ce type de cosmétiques naturels, qui a assuré qu’elle achète souvent des cosmétiques naturels locaux, pour elle-même et sa fille adolescente, car elle a «confiance» dans le produit local naturel, qui» ne contient pas de produits chimiques nocifs pour la santé», selon elle. Un avis corroboré par une jeune femme qui a affirmé avoir testé des produits fabriqués à partir d’huiles essentielles de plantes, et en avoir éprouvé la «très bonne qualité», comparativement à d’autres produits à base de substances chimiques qui lui causaient des allergies de la peau.

Arab M. /Ag.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES