Boudjemaâ Talai à propos de la relance des projets économiques « Le gouvernement en passe de trouver d’autres mécanismes de financement »

0
1458
Photo Slimane Lotfi

Le gouvernement chercherait actuellement de nouveau modes de financement des projets économiques relevant du cadre du Partenariat public privé (PPP). Le recours à l’endettement extérieur n’est pas écarté.

« Nous sommes en train d’adapter notre réglementation au mode du financement public privé, d’autres formes de financement seront mises en place prochainement », a déclaré le ministre des travaux publics et du transport, lors de son passage à l’émission l’Invité de la rédaction de la Radio chaîne III. Par d’autres mécanismes, le ministre nous renvoie vers la possibilité du pays à recourir à l’endettement extérieur. Une possibilité écartée et non envisageable il y a de cela quelques mois. Pour le ministre, ce mode de financement, « est envisageable pour les projets à forte rentabilité économique », soutenant qu’il fallait d’abord « commencer par préparer la réglementation sur le Partenariat public privé avant d’établir des contrats ». Cette formule, explique encore le ministre « prévoit la possibilité pour les partenaires algériens ou étrangers privés et, probablement, avec des partenaires publics, de financer, réaliser, maintenir et exploiter des projets sous la concession de l’Etat ». Ne se limitant pas à cela, Boudjemaa Talai, informe que, s’il y a preneurs, beaucoup de projets seront réalisés « en dehors du financement public, à l’exemple de l’autoroute des Hauts Plateaux ». Citons encore la réalisation du grand projet du Port centre d’El Hamdania (Cherchell). Ce projet en question sera réalisé avec un financement extérieur. S’agissant du transport urbain, le ministre réitère l’engagement de l’Etat à continuer à subventionner le dit transport  en veillant toutefois à trouver de nouvelles sources de financement pour compenser toute baisse de subvention à l’exemple de la publicité dans les stations de métro. S’agissant de l’option de l’ouverture du transport maritime au secteur privé, le ministre a informé la consolidation du partenariat étranger, est une des solutions qui se proposent à l’Algérie en vue de renforcer ses capacités en ce transport. Ceci en plus du programme du renforcement de la flotte nationale, « Je ne dirai pas que pour renforcer notre pavillon national, la solution réside dans l’ouverture au privé, mais j’ai opté pour le voie du partenariat avec plusieurs partenaires. Nous avons reçu plusieurs demandes et nous sommes en train de signer des contrats de partenariat », dira le ministre à ce propos. Outre cela, le ministre informe que son département  allait attribuer des agréments pour tout ce qui est marina, bateaux-restaurants et plaisance maritime.  « Le texte existe et les procédures sont en cours pour le traitement des dossiers d’agréments dont deux ont déjà été accordés », fera-t-il savoir.

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here