Conformément aux orientations du président de la République, un intérêt particulier pour le développement du Grand Sud

0
1280

Dans une conjoncture marquée par de nombreux défis, le gouvernement affiche plus que jamais sa détermination à faire du développement des régions Sud et des Hauts-Plateaux, un axe prioritaire de son action dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République et conformément à ses directives données en ce sens. A ce titre, le gouvernement conduit par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, vient, une fois, de plus, réaffirmer l’intérêt particulier qu’il porte au développement du Grand Sud et plus particulièrement les régions frontalières dont l’importance n’est plus à présenter pour la sécurité et la stabilité du pays. L’Exécutif, ayant pris conscience de l’importance d’une telle démarche, semble plus que jamais déterminé à accorder tout l’intérêt voulu à ces régions, à la prise en charge de leurs problèmes et à l’amélioration du cadre de vie de leurs populations. Lors da visite à Béchar, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que le gouvernement prend en charge tous les besoins des citoyens des régions du Sud, y compris le dossier de l’habitat, en application des instructions rigoureuses du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Concernant la mise en œuvre des programmes de son secteur dans le Sud du pays, le ministre a indiqué que l’aide de l’Etat et la couverture financière sont disponibles et il existe une main-d’œuvre locale aux niveaux des wilayas et des nouvelles wilayas déléguées.  Tebboune a annoncé qu’il a été décidé lors de cette visite l’affectation de 1000 nouvelles aides financières destinées à la réalisation de différents programmes de logement à Béni Abbès, ajoutant que son département ministériel était prêt à couvrir le déficit, si les besoins exprimés dépasseraient les 1000 aides financières, et ce, dans le cadre du budget de 2017. Par ailleurs, Tebboune a exprimé son rejet de tous les projets de logement sous forme d’immeubles dans les régions du Sud du pays, conformément au décret élaboré en 2013 par le ministère de l’Habitat, dans le souci de préserver le cachet urbanistique de la région et les traditions ancestrales de ses habitants. Il a ajouté dans ce sens que les lots de terrain distribués dans les régions du Sud ont une superficie de pas moins de 250 m² pour chaque bénéficiaire. L’occasion était pour Tebboune d’écouter les préoccupations des habitants de la région concernant le secteur de l’habitat, et de leur présenter les explications nécessaires concernant l’état d’avancement des différents projets dans cette région, notamment les logements ruraux. Cette approche s’inscrit en droite ligne avec les dernières déclarations du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, qui avait affirmé que le développement durable des wilayas du Sud du pays a toujours constitué une priorité des pouvoirs publics, soulignant que le gouvernement s’attelle à réduire les disparités entre les wilayas du Nord et celles du Sud du pays, appelant les walis, ainsi que les walis délégués, à faire de l’année 2017 celle de la prise en charge du développement durable et de l’investissement dans leurs collectivités. L’Etat poursuivra son soutien pour la mise à niveau des collectivités locales du Sud du pays, avait-il tenu à souligner. Le ministre a rappelé, à ce propos, l’engament du président de la République à réunir toutes les conditions nécessaires pour la concrétisation de tous les projets inscrits au titre de développement de ces régions. Le gouvernement qui a toujours fait du citoyen un axe prioritaire de son action, est en passe de démontrer que les problèmes soulevés par les populations, leurs attentes et leurs préoccupations demeurent une priorité absolue de l’Etat. L’Etat qui a consacré un programme spécial pour le développement des régions frontalières, ne cesse d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des citoyens en faisant participer la société civile à tout ce qui a trait au développement de sa collectivité locale. Dans la même optique, il y a lieu de relever la nécessité d’associer les jeunes, notamment les compétences et les diplômés universitaires, à la réalisation des projets inscrits, alors que l’Etat a assuré qu’il ne renoncerait ni aux acquis sociaux ni à la réalisation des programmes de développement arrêtés, en dépit de la conjoncture économique difficile que traverse le pays. Le Premier ministre n’a eu de cesse de rappeler dans le même contexte les principaux axes du programme du Président Abdelaziz Bouteflika visant à consolider la cohésion nationale et la stabilité, à valoriser les fondements de l’identité nationale et à consacrer la démocratie participative par l’écoute en permanence du citoyen, le développement des canaux du dialogue avec toutes les composantes de la société, outre la bonne gouvernance et l’amélioration du service public. Le président de la République, faut-il le souligner, avait, maintes fois affirmé que les attentes sociales légitimes exprimées par les populations, demeurent au centre des préoccupations de l’Etat et seront satisfaites à travers les projets qui sont en cours de réalisation et ceux encore en voie d’être lancés et qui concernent tous les domaines d’activité. De ce fait, les efforts de l’Etat pour renforcer les infrastructures et le développement humain dans tous ses aspects à travers les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux seraient insuffisants s’ils n’étaient accompagnés d’une création de richesse et d’emploi  à la mesure des capacités que recèlent ces régions et des attentes que nourrissent, notamment les jeunes en quête d’emploi, de valorisation de leurs connaissances et de leurs compétences et, partant, de leur insertion sociale, avait souligné le chef de l’Etat. Cela étant, les programmes de développement destinés au Sud et aux Hauts-Plateaux sont très ambitieux, alors que des mesures spécifiques devraient s’ajouter aux grands objectifs déjà fixés pour ces régions, en vue d’élargir la base économique et de multiplier les chances d’emploi et de logement pour les populations locales, notamment les jeunes, ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here