Constantine: Développer les systèmes juridique et sécuritaire pour lutter contre la cybercriminalité

0
20

Le développement des systèmes juridique et sécuritaire pour lutter contre le phénomène de la cybercriminalité, a été souligné, hier à Constantine, par les participants à un séminaire international intitulé «les technologies modernes et le crime». La nécessité de se mettre au diapason de l’évolution des technologies modernes dans le but de traiter et maîtriser les affaires liées à la cybercriminalité, à travers le développement des systèmes juridique, sécuritaire et judiciaire, a été souligné par le Dr Yahia Abdelfatah , enseignant en sciences juridiques et administratives à l’université du Caire (Egypte), lors de cette rencontre qui s’est déroulée par visioconférence à l’université les frères Mentouri, Constantine -1, et initiée par le laboratoire des études juridiques appliquées relevant de cette université. «Chaque pays doit se doter de moyens nécessaires pour assurer sa transition numérique et être en mesure de promouvoir son économie et de la hisser au niveau de l’économie mondiale», a-t-il déclaré lors de ce séminaire qui a connu la participation des spécialistes de divers pays en l’occurrence l’Irak, l’Arabie saoudite , la Tunisie et l’ Egypte. Une transition qui nécessite, a affirmé le même conférencier «le développement des compétences humaines qualifiées». Pour sa part, le Dr Saïda Bouzenoune, spécialiste en sciences juridiques et administratives à l’université Constantine-1 , qui a présidé le séminaire, a indiqué que «Chaque pays doit veiller à garantir la sécurité informatique relative à la vie des individus et à l’intégrité des organes et des institutions de l’Etat». Elle a révélé dans ce cadre que «les crimes cybernétiques exigent la contribution des experts spécialisés dans l’établissement des expertises techniques appropriées, pour en fournir les preuves». Le Dr Hasina Ghaouas de la faculté des sciences juridiques et administratives de l’université de Skikda, a insisté de son côté, sur la nécessité de la formation des ingénieurs et des techniciens en informatique et en cybersécurité, autour des mécanismes de sécurité informatique afin de lutter contre la cybercriminalité. L’organisation de cette rencontre internationale, vise à encourager la recherche scientifique dans ce domaine et à permettre  aux étudiants, notamment ceux en fin de cycle, de bénéficier de connaissances dans ce domaine et des expériences des enseignants spécialisés, a précisé la présidente du laboratoire des études juridiques appliquées Karima Mehrouk. Les mécanismes modernes pour lutter contre le crime organisé, le rôle de l’enquête dans le traitement de la fraude fiscale, les caractéristiques du crime électronique, les mécanismes de partenariats internationaux pour la lutte contre le crime électronique, l’impact du progrès technologique sur le crime économique, figurent parmi les thèmes du programme de cette rencontre à laquelle ont pris part des universitaires de 25 wilayas dont Adrar, Mostaganem , Tlemcen, El Bayadh, Tipasa, Béchar et Jijel. Ont pris part aussi à ce séminaire international des enseignants et des étudiants en sciences politiques et relations internationales, en information et  Communication, sciences économiques et commerciales ainsi que d’autres en sciences juridiques et administratives.             M. El Hadi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here