26.9 C
New York
samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitéCoopération algéro-malienne-La Protection civile séduit le général de brigade, Salif Traoré

Coopération algéro-malienne-La Protection civile séduit le général de brigade, Salif Traoré

En visite dans notre pays, le ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile, s’est rendu en fin d’après-midi de lundi l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de la direction générale de la Protection civile de Dar El Beïda (Alger) où il a pu constater de visu le niveau de technicité «remarquable» dans la gestion et la maîtrise des risques de l’institution dirigée par le colonel Mustapha El Habiri qui l’attendait d’ailleurs dans cette enceinte. Selon en effet un communiqué de presse de la cellule de communication de la DGPC, le général de brigade, Salif Traoré, n’a, semble-t-il, pas caché son admiration devant le «professionnalisme» la Protection civile algérienne et les moyens «importants» mis à sa disposition. Lors de la rencontre avec le directeur général de la Protection civile et des représentants du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, l’hôte de l’Algérie a rendu hommage au «rôle» de la de la PC algérienne dans le «renforcement» de la coopération entre les institutions des deux pays en matière de formation dans le domaine de la gestion des risques courants et majeurs et s’est dit à cette occasion «émerveillé» par le haut niveau de technicité atteint par la pompiers de notre pays et ce, en termes de «maîtrise» des technologies de dernières génération, saluant au passage «l’expérience» de ce corps dans les interventions à l’étranger à la suite de catastrophes majeurs et qui lui a valu, a-t-il dit, de devenir un «modèle» aux niveaux régional et international. Lors de sa visite à l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de Dar El Beïda, le ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile a assisté à un exposé sur les missions et l’organisation de la DGPC et les différentes étapes qui ont jalonné le parcours de la Protection civile algérienne en matière de formation de ressources humaines, de modernisation, d’action de proximité, de sensibilisation et d’utilisation des moyens technologique dans la maitrise des risque à l’exemple de l’imagerie satellitaires. «Le général de brigade, Salif Traoré a également pris connaissance des différentes étapes de la coopération et du partenariat entre la Protection civile algérienne et ses homologues de par le monde, notamment après la signature de l’accord de coopération entre l’organe de protection civile européen et la Protection civile algé- rienne en matière d’assistance mutuelle, qui démontre le degrés de développement atteint par la Protection civile algérienne», lit-on dans le communiqué de presse. S’exprimant à cette occasion, le responsable malien a pré- cisé que sa visite en Algérie visait à «renforcer» les domaines de coopération entre les Protection civile algérienne et malienne et à «bénéficier» de «l’expertise» algérienne en la matière, ajoute notre source qui précisera par ailleurs que le directeur géné- ral de la PC a souligné la «disponibilité» de la Protection civile algérienne pour la «formation» des officiers de la Protection civile malienne dans les «différentes» spécialités. Il est à noter qu’avant de rencontrer le colonel El Habiri, le ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile a été reçu par le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Hamel, et s’est dit, là aussi, agréablement surpris par le niveau de professionnalisme et du savoir-faire en termes d’utilisation des technologies de pointe atteints par la Police algé- rienne dont il a salué le rôle de «chef de file» dans le renforcement de la coopération entre les polices aux niveaux régional et international en matière de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. Par ailleurs, et dès son arrivée, le général de brigade, Salif Traoré, a eu un tête à tête avec notre ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui dans lequel, les deux hommes ont «échangé» leurs vues sur les questions régionales et internationales, en plus de marquer toute «l’importance» que rêvait le «renforcement» et la «consolidation» des relations bilatérales dans plusieurs domaines, notamment dans le domaine sécuritaire et de protection civile.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES