De Ryadh, Sellal plaide à pour un partenariat « fort et durable »

0
1249

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a appelé hier depuis Ryadh à un partenariat « fort et durable » entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite affirmant la disposition du gouvernement algérien à accompagner et à encourager ce partenariat. Intervenant à l’ouverture du Forum des opérateurs économiques algériens et saoudiens, M. Sellal a souligné « la volonté commune et forte » de l’Algérie et de l’Arabie Saoudite et des dirigeants des deux pays, le Président Abdelaziz Bouteflika et le serviteur des deux Lieux Saints de l’Islam, le roi Selmane Ben Abdelaziz, d’intensifier et diversifier leur coopération à travers l’augmentation du volume des échanges commerciaux, estimant que l’organisation de cette rencontre se veut une consécration de cette volonté commune. Rappelant que l’Algérie avait lancé un programme important pour réaliser la croissance, diversifier l’économie et créer la richesse, le Premier ministre a souligné que des secteurs comme l’industrie, l’agriculture, le tourisme et les technologies de l’information et de la communication sont des secteurs prioritaires dans ce programme. M. Sellal a mis en exergue dans ce contexte les liens historiques et les dénominateurs communs entre l’Algérie et l’Arabie saoudite, soulignant qu’ils contribuaient grandement à dynamiser  la coopération et à établir des partenariats fructueux et bénéfiques aux deux pays. Il a affirmé dans ce sens que tous les facteurs permettant la réalisation de cette démarche étaient réunis en Algérie, notamment la stabilité politique, les compétences universitaires et la main d’œuvre. Facteurs, a-t-il dit, qui augurent de perspectives « prometteuses » pour le marché algérien. Le Premier ministre a mis en avant à cette occasion les « efforts considérables » consentis par l’Etat pour améliorer le climat d’affaires en Algérie réaffirmant la disposition du gouvernement à faciliter l’accès des hommes d’affaires saoudiens au marché algérien à la lumière des « perspectives prometteuses » pour l’établissement d’un « véritable partenariat » entre les opérateurs algériens et leurs homologues saoudiens. Par la même occasion, l’Algérie et l’Arabie saoudite ont signé à Ryadh un mémorandum d’entente en matière de coopération commerciale. Cet accord a été signé du côté algérien par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel et du côté saoudien par le ministre du Commerce et de l’Investissement, Majed Al-Qasabi. L’accord porte essentiellement sur la protection du consommateur et le contrôle de la qualité des marchandises et des prestations dans le cadre de l’échange commercial entre les deux pays. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont été estimés à 619 millions de dollars en 2015. Les importations algériennes ont dépassé 612 millions de dollars, alors que les exportations de l’Algérie vers ce pays n’ont pas dépassé les 7 millions de dollars. Les discussions entre les deux délégations ont permis d’évaluer la coopération bilatérale et d’examiner les voies et moyens susceptibles de la développer et de la diversifier dans divers domaines.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here