Décolonisation: L’ONU doit agir énergiquement pour stopper la politique criminelle de l’entité sioniste

0
154

Le militant des Droits de l’Homme et des peuples, Mahrez Lamari, a appelé, hier, l’ONU et son Conseil de sécurité à «agir énergiquement» et à faire preuve de détermination et de responsabilité pour stopper la politique criminelle de l’entité sioniste.

«Les Nations unies et le Conseil de sécurité doivent agir énergiquement et faire preuve de détermination et de responsabilité pour mettre fin à l’injustice et l’impunité et stopper l’arrogance, la rébellion et la politique criminelle de l’entité sioniste qui ne cesse de violer le droit international et défier la communauté internationale», a écrit M. Lamari dans une contribution à l’occasion de la 4e Commission de l’ONU sur «les questions politiques et de décolonisation» qui va se tenir dans le cadre de la 77e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, le 29 septembre, et du 3 octobre au 11 Novembre. «Le peuple de Palestine est en droit d’attendre de la communauté internationale un soutien plus ferme et une action plus résolue pour une paix durable qui passe nécessairement par la satisfaction des droits nationaux légitimes du peuple palestinien à un Etat viable, souverain et internationalement reconnu avec Al Qods comme capitale, et aussi par la récupération par les pays arabes de parties de leurs territoires encore occupés par l’entité sioniste», a-t-il ajouté. Le militant algérien des Droits de l’Homme a appelé aussi l’ONU à assumer ses responsabilités dans la foulée de la série d’agressions perpétrées par les forces d’occupation sionistes contre le peuple palestinien, notamment dans la bande de Ghaza. Il a rappelé dans sa contribution la position de l’Algérie qui continue de soutenir fermement les peuples opprimés, notamment au Sahara occidental et en Palestine, «jusqu’à ce qu’ils puissent jouir de leurs droits légitimes» à l’autodétermination. A cet égard, l’ex-président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) a évoqué le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance, conformément, aux principes mentionnés dans la Charte de l’ONU et de la résolution 1514 de l’Assemblée générale de l’ONU.

N. I.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here