26.9 C
New York
vendredi, décembre 9, 2022
AccueilÉditoDonald Trump se trompe de cible

Donald Trump se trompe de cible

Ainsi, avec une célérité déroutante, le nouveau président des Etats-Unis a tenu l’une de ses promesses électorales, celle d’interdire l’entrée sur son territoire à sept pays musulmans. La mesure a aussitôt été appliquée à peine quelques heures après avoir été signée et des ressortissants irakiens et iraniens se sont vu refuser l’embarquement par des compagnies aériennes instruites en ce sens. Les Etats-Unis vont aussi suspendre tout accueil des réfugiés des pays en guerre quelle que soit leur nationalité. Le décret en question qui interdit l’entrée aux musulmans est intitulé «Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis» et c’est une grave confusion entre musulmans et terroristes puisque les premiers sont taxés en tant que tels et tout adepte de l’islam serait un poseur de bombes en puissance. Le Président Trump a déclaré : «Nous n’oublierons jamais les leçons du 11-Septembre…». Sauf que depuis les services de sécurité US ont largement démontré que les auteurs de cet attentat sanglant, étaient dans leur écrasante majorité des… Saoudiens ! Or, l’Arabie saoudite ne figure pas sur la liste des interdits d’entrée au territoire américain. Nous sommes donc dans la même configuration que celle tracée une quinzaine d’années plus tôt par George Bush qui s’en était pris à l’Irak alors que ce pays et ses ressortissants étaient blancs comme neige. La suite on la connaît et loin de combattre le terrorisme, l’expédition bushienne l’a réactivé et même sponsorisé. C’est l’erreur fatale que va commettre Donald Trump en s’en prenant aux musulmans et sa décision ubuesque risque fort d’avoir des conséquences désastreuses et des effets contraires à ceux escomptés. C’est-à-dire qu’il risque fort de réanimer le terrorisme au lieu de l’anéantir. C’est bien la première fois qu’un président décrète des pays terroristes pour la simple raison qu’ils sont de confession musulmane. Alors qu’on le croyait prompt à retirer ses troupes de tous les conflits, voilà Donald Trump qui vient d’ouvrir un autre front. Plus difficile à gérer celui-là. L’Iran vient d’appliquer la réciprocité..

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES