EN : 2023, l’année du renouveau ?

0
73

Plus qu’un match avant que l’équipe nationale ne plie bagages et tourne la page de 2022. Une année douloureuse qui aura laissé des séquelles,puisque beaucoup d’entre nous n’arrivent toujours pas à digérer l’amère élimination de la Coupe du monde. On se voyait tous au Qatar. On parlait même de l’Algérie comme un sérieux outsider au Mondial.  La chute a été terrible, car les attentes et les ambitions étaient tellement grandes que l’échec n’était pas envisagé. Mais tout s’est écroulé, à cause d’un match mal géré émotionnellement et rationnellement. A présent, il faut tout reconstruire non pas avec les débris du stade Mustapha-Tchaker, mais avec des matériaux bétonnés et renforcés par la désillusion qui nous permettront de se relever rapidement. L’équipe nationale entame un nouveau départ avec comme premier objectif la CAN 2023 dans laquelle elle compte redorer son blason. Pour Djamel Belmadi, «l’objectif est de remporter la prochaine CAN». On ne peut pas mettre la barre plus bas. C’est d’ailleurs son crédo : toujours viser plus haut. Avec quel groupe, quelle mentalité et surtout faut-il changer l’état d’esprit ? Il faudra de nouveau réunir les mêmes ingrédients qui ont fait le succès des Verts en 2019. C’est-à-dire solidarité, humilité, sérieux et ambition. Le travail mental est primordial pour ressouder le groupe et créer cet esprit de famille qui a fait la force des Verts. D’autant que l’équipe va accueillir de nouveaux membres à partir du stage du mois de mars de l’année prochaine.

Le changement ou le rajeunissement, c’est selon, se fera graduellement avec un apport qualitatif. Il faut juste se montrer patient. Par ailleurs, il ne faut pas tout jeter de l’effectif actuel. Des joueurs même trentenaires peuvent encore apporter beaucoup apporter à l’équipe nationale, par leur talent, par leur expérience et surtout en étant des exemples à suivre en sélection. On pense notamment à Mahrez, Belaïli et Slimani, entre autres, qui sont loin d’être des joueurs finis. Bien au contraire, ils ont atteint un niveau de maturité dont le groupe pourra encore profiter pour quelques années. Pourquoi pas jusqu’au prochain Mondial de 2026. L’Algérie a d’ores et déjà souligné ce rendez-vous sur son calendrier pour prendre sa revanche sur le sort et prouver sa capacité à rebondir. Elle a sa place dans le gotha mondial du ballon rond. L’équipe nationale doit également une revanche à ses millions de supporters. Des fans qui se sont montrés solidaires dans la défaite et par rapport à l’échec du groupe. Belmadi a toujours leur confiance, même s’il a perdu un peu la cote. Mais rien d’inébranlable. Il lui suffit de remonter la pente doucement et sûrement. La remontée est déjà amorcée. Avec de nouveaux atouts, des renforts de choix, l’année 2023 s’annonce comme celle du renouveau des Verts. Tout l’indique.

Ali Nezlioui

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here