En prévision du déplacement d’une délégation d’hommes d’affaires algériens à Dakar-Journée d’information sur les potentialités de partenariat algéro-sénégalais

0
1280

 

En prévision du déplacement d’une délégation d’hommes d’affaires algériens à Dakar, une journée d’information sur les potentialités de partenariat économique et commercial avec le Sénégal sera organisée par la Chambre algérienne de Commerce et d’Industrie (Caci) le 13 février prochain au palais consulaire à Alger. Cette journée sera axée sur les possibilités offertes par le marché sénégalais aux produits algériens exportables ainsi qu’aux différentes questions liées au climat des affaires et aux projets envisagés avec le Sénégal, pays avec lequel un Conseil d’affaires a été créé en 2016. A l’occasion de la visite du président Macky Sall en Algérie, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, avait réaffirmé la volonté des hautes autorités des deux pays de hisser leurs relations économique au niveau de la qualité des relations politiques. Plusieurs entreprises algériennes sont déjà présentes au Sénégal et pas moins de 621 investisseurs algériens sont installés dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, et ces chiffres sont appelés à se démultiplier. Dans ce sens, un accord de partenariat a été conclu entre l’entreprise algérienne des industries médicochirurgicales (IMC) et son homologue sénégalaise (Carrefour-médical) portant sur la réalisation au Sénégal d’une usine de consommables médicaux. «Il s’agit d’un projet de haute importance qui consiste en la réalisation d’une unité de fabrication de dispositifs médicaux destinés à la couverture des besoins hospitaliers en matière de consommables pour hémodialyse et autres consommables courants hospitaliers à Dakar », avait souligné Bouchouareb, avant d’ajouter que «nous voulons que tous ces leviers impulsent résolument le partenariat stratégique que nous voulons construire avec les entreprises sénégalaises». Intervenant à son tour lors de la rencontre, le président sénégalais avait présenté les grandes lignes de son plan pour l’émergence du Sénégal dans lequel figurent plusieurs opportunités d’investissement dans différents domaines d’activité. Des projets concrets dont certains sont en cours d’exécution, aussi bien dans l’agriculture, l’énergie, le tourisme, l’habitat ou encore les transports. Le président Macky Sall avait souligné également que l’Algérie, à travers ses structures étatiques et secteur privé, « a toute sa place dans les chantiers ouverts au Sénégal», pays qui, a-t-il dit, « vous ouvre aussi les portes aux marchés sous-régionaux de l’union économique et monétaire ouest-africaine et de la Cedeao, un marché de plus de 300 millions de consommateurs». Un signal fort en direction des entreprises algériennes dont l’expérience et le savoir-faire sont aujourd’hui reconnus. Le chef de l’Etat sénégalais avait mis en avant la volonté de son pays de donner un nouvel élan à la coopération algéro-sénégalaise qui, a-t-il précisé, «ne doit pas se limiter aux relations politiques officielles, mais doit s’élargir davantage dans le partenariat économique, les investissements publics et privés, et les échanges commerciaux».

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here