Energies renouvelables: Le CEREE et le CREREE signent un accord de coopération

0
43

Le Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (CEREE) et le Centre régional pour l’énergie renouvelableet l’efficacité énergétique (CREREE) ont signé, hier à Charm El Cheikh (Egypte), un accord de coopération en vue de renforcer l’action commune entre les deux instances, indique un communiqué du CEREE. Cet accord de coopération encadrant et structurant les moyens de l’action commune entre les deux organes dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique a été signé en marge de la 27e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP27), tenue à Charm El Cheikh (Egypte), par le Commissaire aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, Noureddine Yassaa et le directeur exécutif du CREREE, Djawad Al-Kharaz. L’accord de coopération stipule de «travailler de concert pour échanger les expertises, renforcer la coopération entre les pays arabes dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et développer l’infrastructure de la qualité et en arrêter les règles dans ce domaine». Outre les programmes de soutien aux capacités techniques des différentes parties concernées par son exécution localement, l’accord prévoit également «le renforcement des capacités des instances algériennes pour leur faciliter l’accès aux ressources de financement vert se rapportant aux programmes des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique» en sus de «la réalisation d’études communes sur les nouveaux domaines comme l’hydrogène vert, le transport électrique et l’utilisation des ressources des énergies renouvelables dans l’opération de dessalement des eaux et la valorisation des déchets». Les deux parties ont convenu d’organiser des conférences et des workshops ainsi que des manifestations communes sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique et d’échanger les expériences et les bonnes pratiques. La signature de cet accord en marge de la COP27 «véhicule plusieurs significations dont l’unification des efforts pour développer les mécanismes de coopération commune en vue de relever les défis de développement durable au niveau régional». Le CEREE, créé auprès du Premier ministre, est une instance publique chargée de «contribuer au développement national et sectoriel des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et d’évaluer la politique nationale dans ce domaine», a-t-on rappelé de même source. Le CREREE dont l’Algérie est membre fondateur est une organisation gouvernementale internationale œuvrant à valoriser et promouvoir les pratiques de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique dans la région arabe et constitue «le bras technique» de l’Administration énergétique au sein de la Ligue arabe.

R. E.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here