Forum de l’export: Plusieurs propositions formulées pour augmenter le volume des exportations hors hydrocarbures

0
78

Les travaux du forum de l’export organisé par le Conseil du renouveau économique algérien (CREA), sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, ont pris fin, jeudi à Alger, avec la formulation de plusieurs propositions pour l’augmentation du volume des exportations hors hydrocarbures.

Trente propositions ont sanctionné les deux ateliers organisés dans le cadre de ce forum, inscrits sous deux principaux thèmes : «La stratégie opérationnelle pour le développement des exportations» (18 propositions) et «la dynamique des réformes pour une Algérie exportatrice» (12 propositions). Parmi les principales propositions lues par le secrétaire général du CREA, Fayçal Ouaguenouni, l’annulation du principe de pénalisation des retards de rapatriement des recettes financières d’exportation dans les délais fixés, remplacé par l’imposition d’une amende financière. Le forum inauguré par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, a été sanctionné par plusieurs recommandations, dont l’accélération de l’ouverture de filiales des banques algériennes au niveau international et la poursuite du développement des infrastructures de base dédiées au transport et à la logistique, en sus de l’amélioration de la gestion des risques. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le président du CREA, Kamel Moula, a souligné que «l’objectif de ces 30 propositions est d’atteindre 30 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures à l’horizon 2030».

L’Algérie aspire à financer 100% de son économie à partir de ces recettes hors hydrocarbures Dans son allocution à l’issue de la lecture des propositions, le ministre du Commerce et de la promotion des exportations, Kamel Rezig, a affirmé que l’organisation de cette manifestation sous le haut patronage du président de la République et son inauguration par le Premier ministre, en présence du Conseiller du président de la République et de plusieurs membres du Gouvernement «témoigne de l’importance de cette question». Il a indiqué que les contacts avec les opérateurs économiques opérant dans l’exportation se poursuivront prochainement pour la concrétisation des recommandations issues de ce forum». Selon le ministre, les chiffres évoqués par M. Moula seront réalisés d’ici à 2030 vu «les grandes capacités et les potentialités humaines et matérielles considérables dont jouit l’Algérie et qui lui permettent d’atteindre cet objectif». M. Rezig a rappelé, à ce propos, l’annonce du Premier ministre, lors de l’inauguration du forum, jeudi matin, concernant l’objectif d’atteindre 10 mds us de revenus hors hydrocarbures en 2023, soulignant la nécessité de «conjuguer les efforts pour atteindre cet objectif.» Il a ajouté que le ministère «s’attélera à aplanir tous les obstacles et entraves que pourraient rencontrer les hommes d’affaires lors des opérations d’exportation». Le ministre a souligné que «toutes les filières ont connu de 2020 à 2022 une hausse de leurs exportations hors hydrocarbures», même à «des proportions variables», insistant sur un point «positif», à savoir la «pérennité de cette hausse» qui témoigne de «la force de l’économie nationale et la fermeté de la politique judicieuse de Monsieur le président de la République dans le domaine de l’exportation». Le ministre a également précisé que «la concrétisation prochaine des zones libres» contribuera à atteindre les objectifs fixés dans le domaine des exportations hors hydrocarbures. Le ministre a enfin rappelé que l’Algérie tend à ce que «les recettes en devises hors hydrocarbures soient ses principales recettes ce qui la dispensera des revenus des hydrocarbures pour le financement de l’économie nationale».

Ahsene Saaid /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here