Gaïd Salah : «Le terrorisme fera partie  bientôt du passé»

0
1453

«L’Armée nationale populaire est sur le point de «venir à bout définitivement» du terrorisme», a affirmé, jeudi à Béchar, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP.

«Nous sommes au sein de l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale, sur le point de relever le défi et de venir à bout définitivement du terrorisme, pour que sa place ne soit qu’aux oubliettes de l’histoire», a indiqué A.G. Gaïd Salah au deuxième jour de sa visite de travail et d’inspection à la 3e Région militaire à Béchar. L’ANP œuvrera, également, sous les orientations du président de la République, «à remporter l’enjeu de parachèvement de l’édification d’une armée nationale forte, moderne et dissuasive, dont l’épine dorsale n’est que sa ressource humaine consciente de sa dimension historique et nationale, qui opte pour la science et le savoir comme procédé, le travail laborieux et fructueux comme moyen et la sauvegarde de l’Algérie comme objectif et finalité», a-t-il ajouté. «Chaque étape traversée par l’ANP, digne héritière de l’ALN dans divers domaines, grâce à Allah le Tout-Puissant, n’aurait pu être parachevée avec de tel ressort et distinction, sans efforts soutenus et persévérés, ni planification, ni réflexion perspicace et prévoyante, sans persévérance à la réussite, ni suivi permanent sur le terrain, sans dévouement et consécration de l’intérêt suprême de la patrie au-devant de toute considération», a-t-il affirmé. Gaïd Salah et après avoir rappelé les grandes étapes parcourues sur le chemin du développement et de la modernisation, a mis l’accent sur «la ferme détermination du Haut Commandement de l’ANP à extirper le fléau du terrorisme de notre pays pour s’occuper de l’édification d’une armée forte et moderne, dont l’épine dorsale n’est que sa ressource humaine qualifiée et compétente». Le général de corps d’armée a assisté, au siège de commandement du secteur opérationnel centre de Bordj Akid-Lotfi, à un exposé présenté par le commandant dudit secteur, pour tenir ensuite une rencontre avec ses cadres et personnels, où il a prononcé une allocution à l’ensemble des éléments de la Région, à travers laquelle, il les a exhortés à suivre l’exemple de la génération de Novembre «qui a érigé l’épopée de notre Glorieuse Révolution de Libération» et à «s’exceller dans l’accomplissement de leurs missions pour la sauvegarde de la sécurité et la stabilité de l’Algérie». «A vrai dire, telles sont les valeurs historiques et révolutionnaires que je ne me fatigue jamais de les évoquer devant vous et devant tous les personnels militaires», a-t-il dit.

«Je ne vais point cesser de vous exhorter à les ancrer dans la mémoire et les imprégner dans les esprits, car c’est avec ces valeurs que la détermination des moudjahidine fut plus forte et plus véhémente pendant notre Glorieuse Révolution de Libération», a-t-il poursuivi.

«C’est de ces valeurs que puisent aujourd’hui les générations de l’indépendance, dont les personnels de l’ANP, digne héritière de l’ALN, tous les facteurs de la force motrice qui encourage à consentir davantage d’efforts pour l’Algérie», a-t-il dit, indiquant que «tel est le secret de la force des Algériens dévoués, à jamais, corps et âme au service de leur noble patrie contre toute éventuelle conspiration». Au cours de sa visite, Gaïd Salah a procédé à l’inauguration et à la baptisation de quelques structures et posé la première pierre pour d’autres, et ce, avant qu’il ne procède à l’inspection d’un ensemble d’unités relevant du secteur opérationnel Centre de Bordj Akid-Lotfi. Au niveau de la garnison de Béchar et en compagnie du général-major, Saïd Chengriha, commandant de la 3e RM , le général de corps d’armée a inauguré une caserne dédiée à l’une des unités de défense aérienne du territoire, baptisée à l’occasion du nom du chahid  Zitouni Mohamed, et ce, en présence de la veuve du chahid et des membres de sa famille, avant de leur rendre hommage en guise de reconnaissance aux grands sacrifices du chahid et de tous les martyrs de la Glorieuse Révolution de Libération. Par la suite, le général de corps d’armée, a posé la première pierre d’un «très important» édifice médical en l’occurrence, l’hôpital militaire régional universitaire, dont la capacité d’accueil s’élève à 342 lits et devant assurer les soins médicaux aux personnels de la Région et à leurs familles dans toutes les spécialités.

L’Algérie fait face à des trafics majeurs qui passent principalement par l’Ouest du pays

Un  système de surveillance électronique devrait protéger la frontière avec le Maroc contre les réseaux criminels selon le ministère de la Justice. L’ANP multiplie les opérations d’interception d’importantes quantités de drogue aux frontières-ouest du pays et la découverte d’importants arsenaux militaires. Aussi, il n’y a plus une semaine qui passe sans une nouvelle opération de l’ANP. A l’origine de ces succès, le renforcement de la surveillance des milliers de kilomètres des frontières grâce à des moyens modernes. A l’ouest, les autorités algériennes qui avaient déjà creusé des tranchées de 6 mètres de large, et un mur de fer de 3 mètres de haut, souhaitent désormais renforcer leur dispositif de surveillance électronique afin de pouvoir contrôler de près les opérations de lutte contre les différents réseaux de criminels qui s’activeraient à proximité de leurs frontières. Selon le ministère de la Défense nationale, l’Algérie fait face à des trafics majeurs qui passent principalement par l’Ouest du pays. Au premier semestre 2016, 69 tonnes de résine de cannabis ont été saisies dont les trois quart dans cette région. Sur la même période, les autorités affirment avoir réalisé la plus grosse saisie d’armes lourdes de leur histoire dans le sud-ouest du pays. La frontière sud-ouest que l’Algérie partage avec le Maroc  longue de plus de 3 000 kilomètres –est «en butte aux activités des narco-terroristes qui s’adonnent à de multiples activités illégales portant atteinte à la sécurité du pays et à l’économie nationale»,  a déclaré un responsable du ministère de la Justice algérien. Pour ce responsable, les narcotrafiquants, les contrebandiers, et les trafiquants d’armes actifs dans les pays limitrophes, travaillent main dans la main. Pour lutter contre eux, il a expliqué que la coordination de leurs efforts devait concerner l’ensemble des mécanismes de prévention et de lutte «contre les différentes formes de criminalité qui sévissent à travers les frontières terrestres, maritimes et aériennes de l’Algérie». Les autorités ont ainsi décidé d’investir «des moyens adéquats tant mobiles que fixes, des patrouilles et autres brigades mixtes, des caméras infrarouges, des radars mobiles, des moyens aériens, notamment des drones, ainsi que des procédés de surveillance par satellites pour la sécurisation et le contrôle des vastes frontières de l’Algérie».

Le vice-ministre inspecte des unités du secteur opérationnel Sud Tindouf au niveau de la 3e Région militaire

Au troisième jour de sa visite à la 3e Région militaire, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a supervisé et inspecté des unités du secteur opérationnel Sud Tindouf où il a tenu des rencontres avec les cadres et les personnels du secteur.  Au siège du commandement du secteur, le général de corps d’armée, en compagnie du général-major, Saïd Chengriha, commandant de la 3e Région militaire, et en présence de l’état-major et les cadres du secteur, a suivi un exposé sur la préparation au combat et la disponibilité opérationnelle des unités relevant du secteur de compétence. Au siège du commandement de la zone de défense aérienne, Gaïd Salah s’est réuni avec les personnels des différentes unités où il a prononcé une allocution d’orientation, à travers laquelle il a rappelé «les grands efforts fournis dans plusieurs domaines pour promouvoir le volet opérationnel et tactique du corps de bataille de l’ANP.   «Pour faire face et mettre en échec toute forme de menaces, nous avons au sein de l’Armée nationale populaire, durant les années écoulées, guidés par les orientations de Son Excellence Monsieur le Président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a consenti de grands efforts dans divers domaines, que ce soit en matière de formation et de préparation, ou en matière d’équipements et d’infrastructures», a-t-il indiqué.   «Nous avons garanti tous les facteurs de développement et de modernisation nécessaires pour la promotion du volet opérationnel et tactique du corps de bataille de l’Armée nationale populaire», a-t-il souligné. Le général de corps d’armée a affirmé que «le parcours de développement de l’ANP est l’un des résultats de la démarche permanente de la bonne exploitation des moyens disponibles», assurant que «la réussite du processus de développement de nos Forces armées, Dieu merci, est un fruit mérité de notre détermination à emprunter la démarche d’exploitation de tous les moyens humains, matériels et d’infrastructures disponibles, en ambitionnant toujours l’emploi rationnel de toutes les connaissances scientifiques et technologiques acquises». En outre, «toutes les composantes de notre armée doivent s’imprégner d’une particularité pratique, professionnelle, homogène et cohérente où l’on prend en considération l’emploi de toutes caractéristiques du terrain au profit de la mise en œuvre des objectifs tactiques et professionnels, voire stratégiques tracés». A cet effet, «j’ai toujours exhorté les personnels militaires, les responsables et les subordonnés, à travers toutes les Régions militaires, de se conformer impérativement aux spécificités et contraintes de la région où ils travaillent, et aux exigences de l’accomplissement approprié de leurs missions», a poursuivi Gaïd Salah. Par la même occasion, le général de corps d’armée a écouté les interventions des éléments et leurs préoccupations qui ont toutes convergé vers leur «immuable et éternel dévouement à l’ANP et à l’Algérie et leur total engagement au sacrifice pour sa sécurité et sa stabilité».  Au siège du commandement de la 48e Brigade d’infanterie, Gaïd Salah a présidé la cérémonie de baptisation du siège de cette grande unité, au nom du chahid de la glorieuse Révolution de libération, Mohamed Blila, avant d’honorer la famille de ce martyr en guise de reconnaissance aux grands sacrifices de tous les martyrs de la glorieuse Révolution du 1er Novembre. La visite du général de corps d’armée à la 3e Région militaire se poursuit par la supervision  de l’exécution d’un exercice de tir réel.

M.O. / Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here