Gouvernement-walis: La rencontre a permis d’évoquer les indicateurs des performances aux niveaux central et local

0
49

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé, jeudi, que la rencontre gouvernement-walis, tenue au Palais des nations (Alger), a permis de mettre en lumière certains indicateurs des performances, tant au niveau central que local, et de montrer les résultats  positifs réalisés pour pallier les lacunes enregistrées à même de répondre aux besoins des citoyens.

Cette rencontre est devenue «une tradition qui permet au gouvernement de s’enquérir de la mise en œuvre des différentes politiques publiques lancées et évaluées par lui-même aux côtés des walis qui sont concernés par leur concrétisation sur le terrain», a fait savoir M. Benabderrahmane dans une allocution prononcé lors de la séance de clôture des travaux de la rencontre gouvernement-walis. Le Premier ministre a également rappelé les orientations du président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, lors de l’ouverture de la rencontre gouvernement-walis en septembre dernier, dans lesquelles il a insisté sur l’impératif de mettre en place une nouvelle approche pour placer le développement local au cœur de la politique économique du pays, en traçant les objectifs et en œuvrant à leur réalisation. Estimant que «la rencontre d’aujourd’hui nous a permis de mettre en lumière certains indicateurs à tous les niveaux, tant sur le plan central que local», M. Benabderrahmane a déclaré : «En effet, en écoutant certaines interventions de ministres et de walis, nous pouvons conclure de manière générale que certains résultats positifs ont été réalisés en ce qui concerne le volet relatif au rattrapage des lacunes enregistrées en matière de satisfaction des besoins essentiels des citoyens, à l’instar de la prise en charge des habitants des zones d’ombre». Au volet économique, M. Benabderrahmane a invité les walis à prendre l’initiative au niveau local pour contribuer à la relance d’une dynamique économique globale au niveau national. Il a également mis l’accent sur la l’importance de «se fédérer autour d’une vision intégrée et cohérente pour s’adapter aux données résultantes des objectifs du développement durable (ODD), tout en adaptant l’agenda des programmes de développement à leurs exigences». Concernant les défis liés à la sécurité alimentaire, le Premier ministre a rappelé que «le Président Tebboune n’a eu de cesse d’insister à ce que ces défis soient au cœur des préoccupations des responsables à tous les plans, particulièrement au niveau des collectivités locales». Il a rappelé, dans ce sens, «le lancement du programme de réalisation de stations de dessalement de l’eau de mer portant dans une première étape sur la réalisation de cinq grandes stations de dessalement d’une capacité de 300 000 m3/jour actuellement en cours de réalisation, en sus de l’adoption d’une approche pratique en matière d’exploitation rationnelle des eaux souterraines». Pour ce qui est de la sécurité énergétique, le Premier ministre a insisté sur l’importance «d’intensifier les efforts et d’œuvrer pour le changement des modes de production et de consommation de l’énergie avec l’adoption d’un processus effectif garantissant le transfert progressif vers un mixe énergétique durable et équilibré». M. Benabderrahmane a, dans ce sens, exhorté les walis à élaborer des rapports mensuels sur le remplacement énergétique au niveau des collectivités locales, en donnant des recommandations pour l’orientation vers des projets de l’énergie solaire en prévision de la dotation des sièges des communes et des wilayas en énergie». Le Premier ministre a affirmé, en, outre, la nécessité «d’accompagner les communes et de les faire profiter des différentes expériences techniques et scientifiques pour leur permettre de s’adapter aux nouveaux mécanismes que l’Etat s’attelle à renforcer à travers le recours inévitable à l’utilisation des technologies modernes, outils incontournables pour le développement local».      

N. I.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here