Guerre en Ukraine: L’agence nucléaire ukrainienne accuse la Russie d’avoir bombardé la centrale de Zaporijia

0
47
FILE - A Russian serviceman guards an area of the Zaporizhzhia Nuclear Power Station in territory under Russian military control, southeastern Ukraine, May 1, 2022. Moscow and Kyiv have traded accusations of shelling the Russia-occupied Zaporizhzhia nuclear power plant, Europe's largest, that fueled fears of a nuclear disaster. (AP Photo, File)

L’agence nucléaire ukrainienne a accusé, dimanche, la Russie d’avoir bombardé le site de la centrale nucléaire de Zaporijia, peu après des accusations de Moscou reprochant à Kiev des frappes contre le site.  «Ce matin du 20 novembre 2022, à la suite de nombreux bombardements russes, au moins 12 frappes ont été enregistrées sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijia», a déclaré Energoatom, accusant les Russes d’«organiser une fois de plus un chantage nucléaire et mettre le monde entier en danger». Le secteur de la centrale nucléaire ukrainienne a été touché par des bombardements, samedi soir et dimanche matin. Plusieurs équipements ont été endommagés, a annoncé l’Agence internationale de l’énergie atomique. Le directeur de l’AIEA a de nouveau appelé à la mise en place d’une zone de sûreté autour de la centrale. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) n’a pas constaté de hausse des radiations à la centrale de Zaporijia, touchée par des bombardements, samedi soir et dimanche.  «Les niveaux de radiation sur le site sont restés normaux et aucune victime n’a été signalée. L’alimentation électrique externe de la centrale, qui a été interrompue à plusieurs reprises pendant le conflit, n’a pas non plus été affectée», a précisé Rafael Grossi, le directeur de l’agence.Toutefois, les «bombardements répétés sur le site de la centrale nucléaire (…) ont endommagé des bâtiments, des systèmes et des équipements, certaines des explosions ayant eu lieu près des réacteurs», a précisé M. Grossi annonçant que les experts de l’AIEA évalueraient la situation, lundi. Parmi les installations touchées, selon l’AIEA, se trouvent, notamment un bâtiment de stockage des déchets radioactifs, les systèmes d’arrosage des bassins de refroidissement, ou encore un câble électrique alimentant l’un des réacteurs.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here