26.9 C
New York
vendredi, décembre 9, 2022
AccueilMondeGuerre en Ukraine: Près de 14 régions frappées par la Russie, au...

Guerre en Ukraine: Près de 14 régions frappées par la Russie, au moins 10 morts, selon la police ukrainienne

De nombreuses villes ukrainiennes, dont Kiev, ont été ciblées par des bombardements russes, hier matin. Des frappes confirmées par Vladimir Poutine, selon qui des infrastructures énergétiques, militaires et de communication ont été visées.

La police ukrainienne a tenu une conférence de presse à la suite des bombardements qui ont frappé simultanément 14 régions ukrainiennes en plus de la capitale. Un bilan provisoire fait état d’au moins 10 morts et de 60 blessés. Les cibles principalement visées par la Russie seraient des infrastructures essentielles un peu partout en Ukraine.

Au moins 11 personnes sont mortes après les frappes massives de la Russie A la suite de tirs russes qui ont touché plusieurs villes ukrainiennes, «11 personnes sont mortes et 64 ont été blessées», annonce Kiev, hier. De plus, des policiers, des enquêteurs et des criminologues rassemblent les «preuves des atrocités russes», selon la police. Suivez l’évolution de la situation dans notre direct.  Poutine confirme une campagne «massive» de bombardements. Le président russe Vladimir Poutine confirme que Moscou a lancé une campagne «massive» de bombardements de l’Ukraine en réplique à l’attaque, attribuée à Kiev par Moscou, qui a détruit une partie du pont de Crimée. Il a également promis des répliques «sévères» en cas de nouvelles attaques ukrainiennes. De son côté, Kiev accuse la Russie de lancer des drones iraniens depuis la Biélorussie.  La France condamne un «crime de guerre». Emmanuel Macron a fait part de son «extrême inquiétude» après ces bombardements et promis d’accroître l’aide militaire de la France à l’Ukraine, lors d’un entretien téléphonique avec Volodymyr Zelensky. Ces frappes russes constituent un «crime de guerre», a, de son côté, dénoncé la ministre française des Affaires étrangères sur son compte Twitter.

Une attaque de la Lituanie, la Pologne, l’Ukraine accuse Loukachenko Le président biélorusse Alexandre Loukachenko affirme que la Lituanie, la Pologne et l’Ukraine prépareraient des attaques terroristes et un «soulèvement militaire» en Biélorussie. Plus tôt dans la matinée, il avait accusé l’Ukraine de préparer une attaque et avait annoncé que les troupes biélorusses allaient être déployées conjointement aux forces russes. «L’entraînement en Pologne, en Lituanie et en Ukraine de combattants comprenant des radicaux biélorusses, pour mener des sabotages, des actes terroristes et un soulèvement militaire dans le pays, devient une menace directe», a-t-il déclaré lors d’une réunion avec des responsables militaires, en accusant l’UE et les États-Unis de chercher à «aggraver la situation».

Condamnation de l’OTAN À la suite des attaques, l’Otan a réagi, condamnant la Russie par l’intermédiaire de son secrétaire général Jens Stoltenberg. «Je me suis entretenu avec le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kouleba et j’ai condamné les attaques horribles et aveugles de la Russie contre des infrastructures civiles en Ukraine. L’Otan continuera à soutenir le courageux peuple ukrainien pour lutter contre l’agression du Kremlin aussi longtemps qu’il le faudra», a-t-il tweeté.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES