26.9 C
New York
samedi, novembre 26, 2022
AccueilÉditoLe livre touché par la crise

Le livre touché par la crise

Le Salon du livre revient donc chaque automne pour renouer avec la culture et oublier ainsi les autres domaines qui marquent la vie des Algériens, domaines marqués par une inflation préoccupante. Mais à ce niveau et en déambulant dans les allées surchargés de visiteurs du Sila, on est vite rattrapés par l’implacable réalité : le livre aussi a subi de plein fouet l’augmentation des prix. Ainsi, pour l’observateur et le lecteur assidu, fidèle client de la littérature, beaucoup d’ouvrages ont vu leurs prix passer du simple au double, comme ces romans, recueils de nouvelles et de poésie, d’auteurs algériens et qui se vendent autour des 1.000 DA alors que l’année précédente, on les achetait pour  moitié prix. A l’évidence, derrière cette inflation  qui a touché la littérature, il y a tout un réseau de fabrication qui a subi la cherté du produit. Du papier importé entièrement de l’étranger aux étapes successives de fabrication, les prix ont subi une hausse certaine. Mais d’un autre côté et connaissant le caractère mercantile des commerçants, il est aisé d’imaginer que ceux-ci augmentent exagérément leurs marges bénéficiaires. A titre d’exemple, un magnifique livre sur les Aurès, agrémenté de superbes photos est proposés à…4000 DA ! A ce prix, on passe vite son chemin. D’un autre côté -et ne nous leurrons pas- la majorité des éditeurs,  pas tous heureusement, sont de fieffés affairistes et laissent choir volontiers leur vocation de marchands de littérature pour embrasser celle d’imprimeurs et de revendeurs de livres scolaires. Parce qu’entre un manuel de mathématiques du collège tiré à plusieurs millions d’exemplaires et un recueil de poésie imprimé à mille exemplaires, le choix est vite fait.  Il reste les maisons d’édition étrangères et là on se contente de lorgner les ouvrages hors de prix, le dinar ayant été déprécié,  c’est donc à coups de plusieurs milliers de dinars que livres et dictionnaires sont cédés. Un Salon, c’est aussi heureusement, des rencontres avec de prestigieux écrivains et des débats de haute portée.

A-B.H.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES