Lutte antiterroriste et sécurité régionale-Le leadership de l’Algérie reconnu au plan international

0
1176
Photo : Slimane Lotfi ©

Le leadership de l’Algérie en matière de lutte antiterroriste et la résolution politique des crises à travers la voix du dialogue et de la concertation, loin des interventions militaires destructrices, vient, une fois de plus d’être reconnu au plan international et ce, à la faveur d’une politique initiée depuis plus d’une décennie par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et la stratégie de lutte judicieusement mise en œuvre par les forces de l’ANP et les différents corps de sécurité du pays. Ace titre, de nombreux pays n’ont pas manqué de souligner la nécessité d’une coopération bilatérale approfondie avec l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme, estimant que le terrorisme est un ennemi commun. Il faut dire que grâce aux efforts qu’elle est en train de déployer sans cesse en faveur de la résolution politique et pacifique des conflits et crises qui secouent la région du Sahel et même en Afrique et dans le monde, l’Algérie a consolidé son rôle de leader au plan régional et s’est imposée ainsi en tant qu’acteur clé et incontournable dans l’instauration de la paix et de la sécurité. C’est la raison pour laquelle, son expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme est de plus en plus sollicitée par les grandes puissances internationales. Dans cet esprit, la France s’est montrée, par la voix la présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée française, Elisabeth Guigou, «très reconnaissante» au gouvernement algérien pour les efforts diplomatiques accomplis afin de rétablir la paix et la stabilité dans la région, notamment au Mali et en Libye. Mme Guigou qui a achevé une visite de travail en Algérie, a souligné l’importance de la stabilité de la région du Sahel pour la France et l’Europe, tout en plaidant pour que les différentes parties libyennes arrivent à s’entendre. Elle a indiqué «comprendre» le principe que l’Algérie a toujours défendu et selon lequel ce sont les responsables nationaux qui doivent prendre le destin de leurs pays sans ingérence étrangère. Interrogée sur la coopération entre l’Union européenne et les pays de la rive sud de la Méditerranée, Mme Guigou a indiqué que l’UE devait bien prendre en compte la priorité stratégique que représente pour elle son voisinage sud, et en particulier le Maghreb. Pour elle, la France l’a bien expérimenté dans sa coopération avec l’Algérie et «nous sommes également confrontés aux mêmes défis migratoires». «Les partenaires de la rive sud, et c’est vrai en particulier de l’Algérie, sont surtout les partenaires majeurs du règlement des crises régionales», a-t-elle argumenté. «On le voit bien avec le rôle de premier rang joué par l’Algérie dans le règlement de la crise malienne ou dans la promotion d’une solution réaliste et inclusive en Libye», a-t-elle ajouté. Il faut dire que l’Algérie est en passe de devenir un acteur indispensable de la stabilité en Afrique du Nord et au Sahel, à travers sa démarche de promotion du dialogue comme solution des crises de ses pays voisins. Elle est citée comme étant un pays qui a promu le dialogue et le renforcement de l’Etat comme les meilleurs moyens pour faire sortir ses voisins de la crise et préserver dès lors sa propre sécurité à long terme. Ce retour de l’Algérie sur la scène politique régionale, après une longue absence depuis sa décennie noire dans les années 1990, a été «positif pour plusieurs raisons», selon de nombreux observateurs, estimant que son approche de la promotion de l’inclusion et du compromis pour la stabilité de ses pays voisins offre une occasion à un système international qui a lutté pour faire face aux défis engendrés par les soulèvements arabes. L’Algérie a joué un rôle important, plus particulièrement, en Libye, au Mali, et en Tunisie ou elle a défendu les solutions politiques plutôt que la polarisation, l’agitation sociale et les conflits armés, relèvent ces mêmes observateurs, ajoutant que compte tenu de la rareté des acteurs capables de jouer un rôle constructif dans la région, cela est très positif, en particulier au Sahel.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here