26.9 C
New York
mardi, novembre 29, 2022
AccueilMondeOIM-Le naufrage d'une embarcation de migrants au large de la Libye pourrait...

OIM-Le naufrage d’une embarcation de migrants au large de la Libye pourrait avoir fait jusqu’à 180 morts

 

Le naufrage d’une embarcation de migrants au large de la Libye pourrait avoir fait jusqu’à 180 morts, a indiqué mardi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). L’organisation a publié ces estimations après avoir recueilli les témoignages de quatre survivants, trois hommes et une femme, qui ont été secourus et amenés lundi soir au port de Trapani, en Sicile. « D’après eux, il y avait environ 180 personnes à bord de l’embarcation », a indiqué Flavio di Giacomo, porte-parole de l’OIM et responsable de la coordination pour la Méditerranée. « Le moteur est tombé en panne environ cinq heures après le départ du bateau d’un site non identifié en Libye, et l’embarcation a commencé à prendre l’eau et à sombrer à environ 30 milles marins (55 km) de la Libye », a-t-il indiqué. Les quatre survivants, deux Ethiopiens et deux Erythréens, ont rapporté que plusieurs heures s’étaient écoulées avant que les secours n’arrivent. « L’un de ces hommes nous a indiqué qu’il faisait la traversée avec sa femme, qui n’a pas survécu. Il a également désespérément essayé de sauver une autre femme, mais celle-ci s’est également noyée après quelques heures dans l’eau », a indiqué M. di Giacomo. Toutes les personnes à bord étaient vraisemblablement des migrants et des réfugiés venus de Somalie, d’Erythrée et d’Ethiopie, selon le responsable. Les survivants ont finalement été secourus par un navire français dans le cadre de la mission de sauvetage de l’agence de contrôle aux frontières de l’Union européenne (UE), Frontex. Ils ont été transférés dimanche vers un navire norvégien de la même mission, le Siem Pilot, qui les a amenés en Sicile avec 34 autres migrants secourus lors d’une opération précédente. Outre les quatre survivants, quatre corps ont également été retrouvés dans la zone. Le Siem Pilot est arrivé lundi soir au port de Trapani. Selon les données publiées par l’OIM mardi, 2.876 arrivées par la mer ont été enregistrées jusqu’au 15 janvier, dont 2.185 en Italie et 691 en Grèce. Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime quant à lui que 2.353 migrants sont arrivés en Italie sur la même période. Pas moins de 5.273 arrivées avaient été enregistrées en janvier de l’année dernière, selon le HCR. Les migrants et les réfugiés continuent d’affluer en Europe, malgré l’hiver et les conditions difficiles en mer. Si les chiffres semblent indiquer une baisse du nombre de migrants dans l’ensemble, l’Italie reste en ligne de front de la crise, le pays ayant enregistré 180.375 arrivées en 2016, un chiffre sans précédent. Dans un communiqué publié mardi, l’OIM a souligné que de nombreux survivants tentaient d’entreprendre la traversée périlleuse de la Méditerranée pour fuir les violences et les mauvais traitements en Libye. »Ils indiquent qu’ils n’ont pas d’autre choix que de se livrer à des passeurs sans scrupules, qui, souvent, les forcent à monter sur des bateaux, malgré les conditions difficiles en mer. […] De nombreux migrants nous ont indiqué qu’à leur arrivée sur la plage, ceux qui changent d’avis et ne veulent pas monter à bord sont forcés à le faire, parfois avec violence », précise l’OIM.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES