Oran: Trois micro-zones d’activités retenues à Bethioua et Boutlélis

0
95

Trois micros-zones d’activités ont été retenues dans la wilaya d’Oran pour les destiner exclusivement aux jeunes porteurs de start-up et des entreprises émergentes. Conformément, à une demande du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, la wilaya d’Oran a proposé ces trois zones dans les communes de Bethioua et Boutlélis, a déclaré M. Sayoud, en marge de sa visite d’inspection dans les communes d’El Kerma et Sidi Chahmi, relevant de la daïra d’Es Sénia. Les études relatives à l’aménagement de ces zones dont l’opération a été confiée à l’agence foncière d’Oran ont été achevées alors que l’Etat a consacré une enveloppe financière de l’ordre de 140 millions de dinars pour les besoins de ce projet. Au cours de la visite qui l’a conduit à la commune d’El Karma, le wali a inspecté le marché couvert et l’unique école primaire du village d’El Hamoul, où il a souligné la nécessité de réaliser un autre établissement similaire ou une annexe rattachée pour lutter contre la surcharge des classes. Le wali a également inspecté le projet de la station de pompage dans la même commune et la réalisation d’une piscine, dont le taux d’avancement des travaux a atteint 15% environ deux ans après le début des travaux. Il a donné des instructions à l’entreprise chargée des travaux pour livrer ce projet dans un délai ne dépassant pas les six mois. Dans la commune de Sidi Chahmi, le même responsable a inspecté le projet de réalisation d’une piscine semi-olympique ainsi que le stade communal de Haï Nedjma , à l’arrêt depuis 2018. Sur place, il a annoncé l’affectation d’un montant de 25 millions de dinars pour l’achèvement de cette infrastructure sportive. Il a également inspecté le projet d’aménagement de l’hôpital de Haï Nedjma. Le wali d’Oran s’est aussi arrêté au marché illicite du quartier de Nedjma où il a confirmé son démantèlement et son remplacement dans un proche avenir par un marché de proximité, selon des normes modernes. Par ailleurs, le chef de l’exécutif de wilaya s’est enquis, lors de sa visite dans les deux communes, du phénomène d’empiétement sur les trottoirs et les routes par les commerçants, «ce qui nous a obligés à prendre un certain nombre de mesures immédiates avec les services sécuritaires». Evoquant des nouveaux projets à réaliser à Oran, le wali a indiqué que les efforts seront déployés pour réaliser tout ce qui doit être accompli au niveau de la zone industrielle de Tafraoui afin de créer toutes les conditions nécessaires à l’usine automobile Fiat. Il a noté que «le premier véhicule sortira de l’usine avant la fin de l’année  2023». Le wali d’Oran a également tenu une rencontre avec la société civile des deux communes au cours de laquelle les différentes préoccupations de la population ont été soulevées, notamment celles liées à l’habitat, à l’emploi, au transport.

Lehouari K.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here