26.9 C
New York
vendredi, décembre 2, 2022
AccueilMondePalestine: L’envoyé de l’ONU pour le Moyen-Orient s’inquiète de l’augmentation des violences...

Palestine: L’envoyé de l’ONU pour le Moyen-Orient s’inquiète de l’augmentation des violences en Cisjordanie

Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland a exprimé, vendredi, sa profonde inquiétude face à l’augmentation des violences en Cisjordanie.

«Je vous informe, aujourd’hui, que la situation sécuritaire en Cisjordanie occupée est prise dans une spirale descendante. Trop de gens, en majorité des Palestiniens, ont été tués et blessés dans des violences quotidiennes», a-t-il déclaré devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Selon M. Wennesland, jusqu’à présent, l’année 2022 est en passe d’être la plus meurtrière pour les Palestiniens de Cisjordanie depuis que le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a commencé à suivre systématiquement les décès de Palestiniens en 2005.

D’anciens ministres des AE de l’UE qualifient d’«apartheid» la politique de l’entité sioniste à l’égard des Palestiniens Cinq anciens ministres européens des Affaires étrangères ont accusé l’entité sioniste d’avoir mis en place une politique «à l’encontre des Palestiniens équivalent au crime d’apartheid», dans une lettre publiée par le journal français Le Monde. Les signataires sont Mogens Lykketoft, ancien ministre des Affaires étrangères du Danemark et président de l’Assemblée générale des Nations unies, Erkki Tuomioja, ancien ministre des Affaires étrangères de la Finlande, Ivo Vajgl, ancien ministre des Affaires étrangères de la Slovénie, Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères de la France et Sayeeda Warsi, ancienne ministre du cabinet britannique et ministre du Foreign Office pour les Nations unies, les Droits de l’Homme et la CPI. Les ex-ministres font ensuite état de violations du droit international par les «gouvernements» de l’occupation sioniste successifs «y compris le gouvernement actuel». Ils rapportent que l’entité sioniste a transféré des centaines de milliers de colons sionistes dans les territoires occupés et qu’actuellement plus de 650 000 Sionistes vivent dans des colonies illégales en Cisjordanie, y compris dans la partie orientale d’Al Qods. Les cinq ministres décrivent également «une augmentation significative de la gravité et de la fréquence des violences commises par les colons à l’encontre des communautés palestiniennes, et cela en toute impunité», avant d’établir une liste de crimes commis par l’entité sioniste et les colons.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES