Pénétrante autoroutière Jijel-El Eulma: Des instructions pour la relance du projet dans les plus brefs délais

0
30

Le ministre des Travaux publics, de l’Hydraulique et des Infrastructures de base, Lakhdar Rekhroukh, a affirmé, jeudi à Alger, que des instructions ont été données par les autorités publiques pour la relance du projet de la pénétrante autoroutière Jijel-El Eulma dans les plus brefs délais avec la levée de tous les obstacles entravant les travaux de réalisation. Lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation, présidée par Salah Goudjil, président du Conseil, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar et des membres du Gouvernement, M. Rekhroukh a souligné qu’une réévaluation de l’opération de réalisation de ce projet a été demandée dans le cadre du projet de loi de finances 2023. Le ministre a expliqué les raisons de l’arrêt du projet, lancé en 2014, par la difficulté du terrain dans la zone qu’il traverse, exigeant une étude approfondie, outre l’opposition de certains habitants aux travaux. Une décision de justice a même été prononcée contre un membre de la société de réalisation qui se trouve dans l’incapacité de s’acquitter de ses créances, a-t-il poursuivi. Répondant à la question du sénateur, Mouloud Mbarek Felouti du Rassemblement national démocratique (RND) sur les raisons ayant entravé les travaux du projet de la pénétrante autoroutière reliant le port de Skikda à l’autoroute Est-Ouest, et les mesures prises pour sa relance, le ministre a affirmé que son secteur est en phase d’étudier le dossier d’annulation du contrat avec toutes les parties concernées, avant d’envisager la relance, vu l’importance économique du projet. Il a également attribué le retard accusé dans la réalisation du projet au changement de l’étude le concernant ainsi qu’aux procédures d’expropriation foncière, qui se sont poursuivies jusqu’en 2016. Par ailleurs, le ministre a évoqué le déficit humain et matériel enregistré par les entreprises de réalisation et le retard dans le paiement de leurs redevances, outre l’arrêt des travaux en raison de problèmes internes de l’entreprise étrangère en charge du projet. En réponse à la question du député Bouhafs Hamza, du parti du Front de libération nationale (FLN), concernant les mesures prises pour accélérer la réalisation de la route reliant les wilayas d’Aïn Salah et d’Illizi, M. Rekhroukh a précisé que cette route est constituée de plusieurs tronçons, dont certains sont en cours de réalisation et d’autres en cours de maintenance et de goudronnage, afin de l’achever, en tant que projet important pour le développement des régions du Sud. Le ministre a également rappelé que les wilayas d’Aïn Salah, Tamanrasset et El Ménéa. Il a également indiqué que, dans le cadre de l’amélioration du niveau de service, les wilayas d’In Guezzam, Tamanrasset et El Ménéa ont bénéficié d’une opération de modernisation des routes, d’un montant estimé à 10 milliards de dinars. Afin d’appliquer les normes techniques dans la réalisation des routes, des guides des spécifités techniques ont été élaborés, et mis en pratique en avril 2022.

N. I.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here