Pour la réduction de 558 000 barils/j : Les non-OPEP consolident l’Accord d’Alger

0
1169

 

Les pays non-membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ont accepté de réduire leur production de 558 000 barils par jour, a indiqué hier, le quotidien américain The Wall Street Journal (WSJ).

En conclave à Vienne (Autriche) avec les pays de l’OPEP, les autres  grands producteurs ont conclu un accord  qualifié d’«historique» par le WSJ. Cette entente permettra de réduire le surplus de production et de stocks mondiaux de brut, améliorer les prix et les économies des pays pétroliers, dernièrement, affectés par la baisse des cours du baril, a ajouté WSJ.  Ainsi donc, les pays hors-Opep ont convenu, lors de leur réunion  avec les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de réduire leur production de 558 000 barils/jour, effective à partir du 1er janvier 2017, apprend-on également  auprès de la délégation algérienne.  Les 11 pays hors-Opep, dont la Russie, rejoignent ainsi les 13 pays de l’Organisation pétrolière qui ont décidé fin novembre de retirer 1,2 mbj du marché, conformément à l’accord obtenu à Alger en septembre. Cette réduction de 580 000 barils par jour convenue vient s’ajouter aux 1,2 million de (bpj) retirés du marché par l’OPEP.

Un total de 1,8 million de bpj, équivalent à 2% de la production mondiale, précise la même source. Un accord qui  sera à l’origine d’une hausse considérable des cours du brut, demain, à l’ouverture de la bourse, sachant que le prix du baril a atteint les 54.30 dollars, la journée d’hier.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here