Président Tebboune à l’Agence de presse quatarie QNA : «Le sommet d’Alger, un nouveau départ pour dynamiser l’action arabe commune»

0
88

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune s’est dit optimiste quant aux résultats du Sommet arabe dont les travaux se sont ouverts, hier à Alger, estimant qu’il s’agit d’un «nouveau départ à même d’impulser et de renforcer l’action arabe commune».

Dans une interview accordée à l’Agence de presse qatarie (QNA), le président Tebboune a affirmé que la 31e session du Sommet arabe sera un «nouveau départ à même d’impulser et de renforcer l’action arabe commune telle qu’espérée par les peuples arabes». Le Président Tebboune s’est dit «très optimiste quant aux résultats de ce sommet», soulignant que «la dynamisation et la concrétisation de l’action arabe commune à travers la coopération économique et le rapprochement des vues sur les différentes questions, au service de nos peuples arabes, sont autant de facteurs à même d’impulser la coopération arabe escomptée». A la question de savoir si le sommet d’Alger était capable de relever les différents défis internationaux et régionaux, le Président Tebboune a indiqué que «nous sommes confiants en nos capacités en notre rôle actif en tant que pays arabes, au sein de la Communauté internationale en tant que bloc homogène dans lequel nous respectons la souveraineté et les décisions des Etats ainsi que la non-ingérence dans les affaires d’autrui et œuvrons à profiter des diverses énergies que renferment nos pays». «Néanmoins, a-t-il dit, il ne s’agit nullement de s’isoler, mais cela fait de nous une force de cohésion et conforte notre capacité à satisfaire les aspirations de nos peuples». Le président de la République a mis en avant les efforts incessants consentis par l’Algérie pour faire de la 31e session ordinaire du Sommet arabe «une occasion pour relancer l’esprit de Solidarité arabe, inspiré de l’histoire et du destin commun, et pour relever les défis afin de réorganiser la Ligue arabe, nos peuples étant de plus en plus conscients des tentatives visant à alimenter les conflits pour affaiblir l’unité arabe». Il a souligné, à ce propos, la question palestinienne est une question «centrale» pour l’Algérie et il est de son devoir envers le peuple palestinien, de le soutenir en tout temps et toutes circonstances». Le Président Tebboune s’est félicité, dans ce sens, du soutien permanent de l’Algérie aux décisions et chartes internationales en faveur des droits légitimes du peuple palestinien, à leur tête les résolutions onusiennes. A cet effet, le Président Tebboune a souhaité que «le Sommet d’Alger contribue à replacer la question palestinienne au-devant de la scène et au centre des débats arabes et internationaux, face aux exactions et aux agressions de l’occupant contre le peuple palestinien». L’Algérie qui a réuni les factions palestiniennes dans le cadre de l’initiative de «la conférence d’unification des rangs palestiniens» considère que cette initiative «relève de son devoir envers le peuple palestinien», a-t-il dit, saluant l’adhésion des factions palestiniennes à cette initiative couronnée par la signature de «la Déclaration d’Alger», en concrétisation de la volonté des peuples palestinien et algérien. Le Président Tebboune a émis l’espoir de voir ces efforts aboutir à l’unification des rangs palestiniens, en application de «la Déclaration d’Alger», pour mettre fin à la division qui ne sert pas le peuple palestinien. Concernant les crises internes dont souffrent certains pays arabes, le président de la République a rappelé que l’Algérie «œuvre aux côtés de nos frères au sein de la Ligue arabe à poursuivre les efforts pour trouver une issue à ces crises qui nous préoccupent tous en fait». «Nous œuvrons à promouvoir le dialogue et la voie pacifique en tant qu’unique mécanisme capable de contenir ces crises, à privilégier les solutions dans le cadre du respect de la souveraineté des Etats et à rejeter toute forme d’ingérence étrangère à l’origine de la longévité de toute crise, comme en témoigne l’histoire», a-t-il soutenu. Quant à la portée symbolique de la tenue du Sommet de la Ligue arabe à la date de l’anniversaire du déclenchement de la Glorieuse guerre de Libération nationale, le Président Tebboune a précisé que le choix de cette date «n’est pas fortuit, mais mu par les dimensions de grandeur et de sacralité que revêt cette journée devenue un symbole historique pour tous les peuples qui aspirent à la liberté et à l’indépendance».

Les relations exemplaires liant l’Algérie et le Qatar saluées Le président de la République a mis en avant les relations algéro-qataries qu’il a qualifiées d’«exemplaires», relevant «la convergence de vues» entre les deux pays concernant les questions politiques d’intérêt commun. Les dirigeants des deux pays œuvrent à promouvoir la coopération bilatérale économique à de meilleurs niveaux au mieux des intérêts des deux peuples frères, a-t-il ajouté, soulignant à ce propos, leur attachement «à continuer à œuvrer ensemble à réaliser davantage d’investissements à court et moyen termes». Le Président Tebboune a par ailleurs, salué, les efforts consentis par l’Emir de l’Etat du Qatar pour l’unification des rangs arabes et le renforcement de la cohésion et de la solidarité arabes, rappelant qu’il a été parmi les premiers à avoir répondu à l’invitation pour prendre part au Sommet arabe abrité par l’Algérie. Après avoir relevé «le rôle actif» de l’Emir de l’Etat du Qatar dans le soutien de la cause palestinienne, le président de la République a affirmé que l’Algérie et le Qatar «partagent la même position» ajoutant qu’«en fait tous les efforts déployés au service des intérêts des peuples arabes, quels que soient les résultats sur le terrain, sont louables et renforcent l’esprit de solidarité qui ne doit en aucun cas faire défaut, car nous sommes appelés au final à relever ensemble de nombreux défis». Le Président Tebboune a souligné que «l’adoption d’une vision équilibrée loin du langage des intérêts sont les deux principaux facteurs qui ont permis à la diplomatie qatarie de trouver des solutions à des conflits de longue date», une démarche qui est à même d’impacter positivement le rôle du Qatar dans la région. A la fin de l’interview, le Président Tebboune a renouvelé ses félicitations au Qatar pour l’organisation de la Coupe du monde 2022, en affirmant : «Je suis certain que cette compétition mondiale organisée par le Qatar restera gravée dans l’histoire de la Coupe du monde de football, car le Qatar surprendra le monde par le niveau et la qualité d’organisation à tous les niveaux». À cet égard, il a exprimé le plein soutien de l’Algérie à l’Etat du Qatar concernant le Mondial 2022, dénonçant par la même occasion «les campagnes tendancieuses qui ciblent ce pays frère», affirmant que «l’Algérie sera aux côtés du Qatar pour faire échec aux détracteurs».

Une participation qualitative présageant du succès du 31e Sommet arabe La 31e session du Sommet arabe d’Alger, dont les travaux débuteront, ce mardi, est rehaussée par une participation qualitative présageant du succès de cet évènement, placé sous le signe de l’unification des rangs et du renforcement de l’action arabe commune. La réussite de ce sommet se traduit, d’emblée, par la présence de dirigeants et chefs d’Etat arabes ainsi que de responsables d’organisations internationales, à leur tête le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, outre, le président en exercice de l’Union africaine (UA), Macky Sall, et le président en exercice du Mouvement des Non-Alignés, Ilham Aliyev. La présence de ces invités d’honneur atteste du rôle influent d’une diplomatie algérienne agissante, sous l’impulsion du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, une diplomatie qui œuvre à renforcer les voies de la coopération et à unifier les vues concernant plusieurs questions et défis auxquels la région est confrontée. À cela s’ajoute le consensus affiché par les ministres arabes des Affaires étrangères, lors de leurs réunions préparatoires, sur le projet de l’ordre du jour, considéré comme le prélude au succès de cet évènement. De hauts responsables arabes ayant pris part aux différentes réunions préparatoires se sont félicités des efforts et moyens déployés par l’Algérie pour la réussite de ce rendez-vous, considéré comme un tournant décisif dans la relance de l’action arabe commune. A cet effet, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a exprimé l’espoir nourri par tout un chacun de voir le Sommet d’Alger contribuer à la consolidation de l’action arabe commune et au renforcement de ses performances. Dans le même sens, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a indiqué que le Président Tebboune soumettra au Sommet arabe plusieurs idées en vue de faire avancer l’action arabe commune. En somme, le sommet d’Alger se veut une opportunité pour l’Algérie de renouer avec son rôle influent sur le plan arabe à même de renforcer les voies de la coopération et unifier les vues concernant plusieurs questions et défis auxquels la région est confrontée.

  1. A. /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here