26.9 C
New York
dimanche, novembre 27, 2022
AccueilRégionsRentrée professionnelle dans les wilayas du centre: Des spécialités adaptées au marché...

Rentrée professionnelle dans les wilayas du centre: Des spécialités adaptées au marché de l’emploi

La rentrée professionnelle a été marquée, lundi, dans les wilayas du centre, par l’ouverture de nouvelles spécialités introduites pour répondre aux besoins du marché de l’emploi, a-t-on appris des directions locales de formation et d’enseignement professionnel.

Ainsi, à Chlef, 15 nouvelles spécialités de formation ont été ouvertes dans le but de mettre sur le marché d’une main-d’œuvre qualifiée qui répond à la demande exprimée.

Il s’agit, notamment de la transformation des produits de la pêche, la production d’aliments de bétails, la préparation des matières grasses, l’entretien des piscines, la confection de chaussures, de produits en cuir et de vêtements en cuir, la joaillerie, ainsi que le revêtement des sols sportifs. L’offre de formation dans cette wilaya, où la rentrée a été marquée par l’ouverture d’un Institut d’Enseignement professionnel spécialisé en agriculture à Oued Foda, est de plus de 10 000 postes.

Dans la wilaya Aïn Defla, dix nouvelles spécialités de formation choisies en fonction des «spécificités de chaque région» ont été introduites à l’occasion de cette session qui concerne un total de 10 083 stagiaires, dont 6436 nouveaux inscrits, répartis sur 27 établissements. En outre, 1530 bénéficiaires de l’allocation chômage vont suivre à partir de cette rentrée une formation qualifiante.

A Djelfa, 6268 nouveaux stagiaires ont rejoint les établissements de formation professionnelle, au nombre de 34 à travers la wilaya. Plusieurs spécialités adaptées à la demande du marché de l’emploi sont ouvertes par le secteur, notamment dans les secteurs de l’agriculture, du bâtiment, des travaux publics, de l’hôtellerie et du tourisme. Dans la même démarche, trois nouvelles spécialités ont été ouverte à Blida, par le secteur et en concertation avec les opérateurs économiques dans le but de former une main-d’œuvre qualifiée dans les domaines les plus demandés sur le marché du travail.

Il s’agit, notamment du réseau de télécommunication, de l’approvisionnement, de l’hôtellerie et de la restauration, qui s’ajoutent à 119 spécialités réparties sur 19 branches disponibles. À noter que, pour la première fois à Blida, la demande de formation a dépassé l’offre dans cette wilaya, puisque le secteur a reçu 9000 stagiaires pour un nombre 7179 postes pédagogiques ouverts. Par ailleurs, Boumerdès qui compte l’un des plus importants nombre de stagiaires dans le centre du pays, plus de 21 000 stagiaires, dont pas moins de 11 900 nouveaux inscrits ont rejoint les 48 établissements du secteur pour suivre des formations dans 160 filières répartis sur 20 spécialités, dont 10 nouvelles.

Le secteur a ouvert 1434 postes au profit de bénéficiaires de l’allocation chômage. Dans la wilaya de Tipasa, la formation professionnelle a été renforcée par l’ouverture de 10 nouvelles spécialités dans 29 établissements du secteur, dont 3 nouveaux établissements privés. Cette rentrée a concerné 11 343 stagiaires dont 8000 nouveaux inscrits. Près de 1025 stagiaires sont de la catégorie des bénéficiaires de l’allocation chômage.

Le secteur de la formation professionnelle de Médéa dispose aussi de nouvelles spécialités. Au total 120 spécialités sont proposées aux stagiaires. Dans cette wilaya, 7033 nouveaux postes ont été ouverts à l’occasion de la session entamée aujourd’hui, alors que 1744 postes ont été ouverts au profit des bénéficiaires de l’allocation chômage dans 25 spécialités de formation. À Béjaïa, plus de 17 000 stagiaires, dont 9000 nouveaux, ont intégré leurs postes pédagogiques à travers 35 centres et structures de formation. 

Plus de 4497 sont inscrits en formation qualifiante et plus de 3000 en formation par apprentissage. Au total, 50 formations sont assurées pour permettre aux stagiaires de choisir leur cursus en fonction de leurs désidératas, mais aussi des opportunités de travail qui s’offrent à terme, selon la direction de la formation professionnelle qui souligne que beaucoup de spécialités récentes dont l’écologie, les TIC, ou les prestations de transit en douane, ont gagné la faveur des apprentis.

À Bouira, plus de 9224 apprenants ont rejoint les bancs de différents établissements de la formation professionnelle de la wilaya. Pour la wilaya de Tizi-Ouzou le secteur qui actualise annuellement sa carte de formation pour l’adapter aux spécificités de chaque région et à la demande du marché de l’emploi, a reçu 5232 nouveaux inscrits, alors que l’effectif global des stagiaires est de 13 564.

M. A.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES