26.9 C
New York
dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitéRentrée professionnelle session février 2017- Les inscriptions se poursuivent

Rentrée professionnelle session février 2017- Les inscriptions se poursuivent

Les inscriptions pour la rentrée professionnelle, session de février 2017, ouvertes le 2 janvier se poursuivront jusqu’au 18 février 2017, annonce le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels sur son site Internet. D’après le calendrier, des journées de sélection et d’orientation sont prévues du 19 au 21 février, en suivra celle consacrée à la proclamation des résultats, le 22 février, avant l’avènement de la rentrée officielle, attendue le dimanche 26 février 2017. Pour assurer la réussite de cette session, notons que le secteur a misé sur la consolidation des infrastructures, équipements techniques et scientifiques et encadrement. Aussi par l’introduction de nouvelles spécialités comme «l’utilisation des énergies renouvelables, l’environnement et le traitement des déchets, la téléphonie». Une action qui a pour objectif également, de permettre à la formation de répondre aux besoins du développement de l’économie nationale, particulièrement le monde de l’emploi. Ce dernier souffrant d’un désintérêt porté à plusieurs secteurs à l’exemple du BTP, l’agriculture, l’hôtellerie et le tourisme. Ainsi, la nomenclature des spécialités s’était enrichie de 141 nouvelles spécialités, passant de «301 spécialités en 2007 à 442 spécialités en 2016». S’inscrivant dans le prolongement des efforts, le gouvernement a décidé de développer des centres d’excellences dans six wilayas à vocation agricole. Les formateurs désignés pour les postes ont bénéficié de formation devant améliorer leur compétence, mais aussi la qualité de l’enseignement en soi. Le secteur comptait, en 2014, plus de «de 1300 établissements de formation» répartis à travers le territoire national et dotés de moyens techniques et pédagogiques répondant aux normes technologiques actuelles. S’agissant de l’offre globale pour cette année, le ministère prévoit plusieurs postes de formation. Selon les informations formulées par le ministre du secteur, Mohamed Mebarki, au mois de septembre dernier, pas moins de «424 000 postes de formation dont 17 600 concernent les établissements privés de formation professionnelle». Initialement l’on avait annoncé que pas moins de «296 000 postes de formations diplômantes et 128 000 postes de formation qualifiante». Recrutement des diplômés de la formation Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a affirmé le 17 janvier, que «83% des diplômés du secteur intégraient le monde du travail après moins de 5 mois de la date du dépôt du dossier d’emploi». Le ministre s’est basé sur une étude réalisée par l’Agence nationale de l’emploi (Anem). Dans la wilaya d’Illizi, au moins 190 jeunes, détenteurs de diplômes de techniciens supérieurs en électrotechnique, électronique industrielle, magasinier, techniciens forages, et d’autres filières ayant un rapport avec les activités d’hydrocarbures ont été recrutés en 2016. En 2015, «80% des 250 000 diplômés de la formation professionnelle» inscrits auprès de l’Agence nationale de l’emploi (Anem) avaient trouvé un emploi en seulement quelques mois. Ce résultat a pu être obtenu grâce à la stratégie nationale du secteur, a indiqué le ministre lors de sa présentation de son exposé devant la commission des finances et du budget à l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de l’examen du projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2014. La stratégie en question vise à «assurer une formation dans des spé- cialités qui répondent aux exigences du marché de l’emploi et assurent une main d’œuvre qualifiée, selon les besoins des entreprises économiques», a expliqué le ministre.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ARTICLES POPULAIRES