Sahara occidental: Le Front Polisario déplore la politique de «deux poids deux mesures» dans le traitement des conflits

0
98

Le président de la République sahraouie et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a appelé à mettre fin à «la politique de deux poids deux mesures, de discrimination et de différenciation injuste et honteuse dans le traitement des questions et conflits au niveau international». Dans une lettre adressée aux dirigeants et militants du Parti patriote turc à l’occasion de sa XIe Assemblée générale qui prend fin lundi, Brahim Ghali, a également affirmé que «le Front Polisario ne demande que l’application de la légitimité internationale sur des bases claires et solides, loin de l’hégémonie et des diktats imposés par les puissances impérialistes», en référence à la question sahraouie. En ce sens, il a rappelé que le statut du Sahara occidental est clairement mentionné dans les résolutions successives des Nations unies. La question sahraouie est une question de décolonisation, dont la solution passe nécessairement par l’organisation d’un référendum afin de permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination et l’indépendance, comme tous les peuples et pays colonisés, souligne la plus haute autorité du Front Polisario. «Le peuple sahraoui doit exercer son droit à l’autodétermination», a insisté la même source. Du point de vue du droit international, le Sahara occidental reste un territoire non autonome où le Maroc y exerce son pouvoir en tant que puissance occupante. Inscrit depuis 1963 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l’application de la résolution 1514 de l’Assemblée générale de l’ONU sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples colonisés, le Sahara occidental est la dernière colonie d’Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here