Selon le responsable du centre opérationnel de gestion et de suivi des intempéries, tous les moyens de l’Etat sont mobilisés

0
1203

Tous les moyens de l’Etat sont mobilisés pour faire face aux situations engendrées par les intempéries qui affectent le Nord du pays depuis plusieurs jours, a indiqué, hier, Hassan Kacimi, responsable du centre opérationnel de gestion et de suivi des intempéries au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Intervenant sur les ondes de la Chaîne III, il a déclaré que depuis le début des intempéries, le 10 janvier dernier, tous les moyens de l’Etat sont mobilisés et l’ANP est requise par le président de la République pour intervenir dans les wilayas touchées par ces intempéries pour désenclaver certaines localités et porter aide et assistance aux populations en difficulté. Kacimi a relevé que tous les secteurs concernés sont à pied d’œuvre pour faire face à cette situation, quelles que soient les difficultés rencontrées, ajoutant que les autorités publiques «sont informées en temps réel du déroulement des opérations». «Nous suivons la situation d’heure en heure au niveau du ministère pour suivre l’évolution de la situation», a-t-il assuré, précisant qu’entre le 10 et le 12 janvier en cours, la Gendarmerie nationale a effectué 2241 opérations sur le terrain. Les conséquences de ces intempéries sont comptabilisées et évaluées, et chaque secteur intervient pour rectifier les dysfonctionnements et les insuffisances constatés, a-t-il souligné. Concernant les dégâts humains occasionnés par les intempéries depuis le 10 janvier dernier, le même responsable a déploré le décès de cinq personnes dont certaines d’entre elles ont été emportées par les crues d’oueds, ajoutant que ce bilan «ne concerne pas les décès liés aux accidents de la route et à l’inhalation du monoxyde de carbone. Avec les prévisions météorologiques qui annoncent la poursuite de fortes chutes de neige sur l’ensemble des régions-nord du pays, les autorités publiques ont déployé tous les moyens nécessaires sur le terrain pour procéder à la réouverture des axes routiers, désenclaver les villages affectés et venir en aide aux populations isolées par la neige. C’est dans ce sens que les pouvoirs publics ont décidé de déclencher un plan national d’intervention spécial intempéries conduit par une cellule de crise mise en place au siège du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Ce plan a permis l’enclenchement des mesures préventives et les dispositifs d’alerte dans toutes les wilayas concernées avec comme consigne particulière la priorité à accorder à la réouverture des routes des régions montagneuses, ainsi que les autres axes routiers et autoroutiers. L’ensemble des services de sécurité ainsi que ceux de la Protection civile ont été mobilisés à cet effet, pour apporter leur assistance aux citoyens à travers l’ensemble des localités touchées, notamment celles ayant connu de fortes chutes des neiges. Les walis ont été également chargés de superviser l’activité opérationnelle pour assurer la diligence dans les interventions et assurer l’approvisionnement régulier des populations des localités éloignées en produit énergétiques et en produits alimentaires. Le ministère a relevé, dans ce contexte, la forte participation des éléments de l’ANP qui ont apporté leur appui au plan d’intervention et mobilisé les moyens adaptés pour la participation aux travaux de la réouverture des voies fermées à la circulation. Fidèle à ses traditions, l’ANP demeure en mobilisation permanente et ce, dans le cadre de ses missions humanitaires pour venir en aide aux citoyens en difficulté ou désenclaver les zones touchées par les fortes chutes de neige qui affectent plusieurs régions du pays en cette période hivernale. Le commandement de l’ANP avait déjà réaffirmé la mobilisation permanente de ses unités pour l’intervention, le désenclavement, le soutien et la solidarité avec les citoyens dans toutes les régions sinistrées, en mobilisant les engins et les moyens nécessaires. S’agissant des actions de secourisme et de prise en charge des citoyens affectés, les services de la Protection civile et de la santé ont été totalement mobilisés et assurent l’assistance des personnes en difficultés et la prise en charge médicale des personnes évacués de manière permanente et diligente. L’ensemble du dispositif est coordonné au niveau central avec un suivi ponctuel et permanent et tous les moyens sont déployés au fur et à mesure qu’un besoin se fait ressentir, aussi bien pour la réouverture des axes routiers à la circulation que pour l’approvisionnement en produits énergétiques et alimentaires. Compte tenu de la poursuite des intempéries, les citoyens sont appelés à faire preuve de vigilance et ne pas hésiter à faire appel aux services publics les plus proches.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here