Sommet d’Alger: La réunion des MAE préparatoire au Conseil de la Ligue arabe a débuté hier

0
37

Les travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères débutent aujourd’hui au Centre international des conférences (CIC) Abdelatif-Rahal (Alger) en prévision du Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet, prévu les 1er et 2 novembre.

Au début des travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, l’Algérie prendra la présidence tournante du Sommet arabe. Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, prendra ainsi la présidence de la 31e session du Sommet arabe, succédant au ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi, dont le pays avait présidé la 30e session du sommet. La première journée de la réunion sera consacrée à l’adoption du projet d’ordre du jour du sommet et à l’examen des projets de décisions. Une séance consultative est prévue le deuxième jour et les travaux seront ponctués par une activité culturelle. Jeudi, après la réunion du Conseil économique et social arabe (CESA) et de celle des délégués permanents et des hauts responsables, préparatoires à la réunion des ministres des Affaires étrangères en prévision du Sommet arabe, l’ambassadeur d’Algérie en Egypte et son délégué permanent auprès à la Ligue arabe, Abdelhamid Chebira, a rappelé « la place centrale de la cause palestinienne lors du Sommet d’Alger », soulignant que ce dossier est parmi les plus importants à l’ordre du jour de ce sommet, qui examinera les moyens de soutenir le peuple palestinien et sa direction nationale pour arracher son droit légitime à l’établissement de son Etat indépendant. M. Chebira avait également abordé le dossier libyen à l’ordre du jour qu’il a qualifié d’« extrêmement important» et prioritaire dans les débats entre les pays arabes ». L’Algérie a une vision claire pour une sortie de crise dans ce pays, une position maintes fois exprimée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a affirmé que l’Algérie se tient à équidistance de toutes les parties pour aider les Libyens à sortir de la situation actuelle», a soutenu M. Chebira. Sur le dossier de la Syrie, le délégué algérien a rappelé qu’elle (la Syrie) avait quitté la Ligue arabe en 2011 pour des raisons bien connues. Des consultations ont été engagées avant le Sommet avec l’ensemble des pays arabes pour le retour de la Syrie, mais ce pays « a décidé de ne pas participer pour éviter, d’après son chef de la diplomatie, d’éventuels différends entre les pays arabes ». Sur la question de la réforme de la Ligue arabe, « la délégation algérienne présentera tant au niveau de la réunion des ministres des Affaires étrangères qu’au niveau du Sommet, un dossier complet sur la réforme de la Ligue, permettant de relancer l’organisation qui doit lui permettre de s’acquitter de façon optimale de ses missions, l’objectif étant d’améliorer les performances de cette organisation, et d’explorer les meilleurs moyens de promouvoir l’action arabe commune dans les différents domaines ». La réunion des hauts responsables du Conseil économique et social a évoqué, sur la base d’un rapport présenté par l’Egypte, « les développements inhérents au dossier du Barrage de la Renaissance et les tensions qu’il suscite », entre autres dossiers ayant suscité une divergence de vues. Cependant, un consensus a été dégagé quant à l’importance de les examiner au plus haut niveau, et il a été décidé de les soumettre à la réunion des MAE pour examen avant leur soumission au Sommet. A noter que la réunion des délégués permanents a achevé jeudi soir l’examen des questions inscrites à l’ordre du jour du Sommet dont les résultats seront soumis au Conseil des ministres des Affaires étrangères prévu samedi et dimanche. Sur le plan socioéconomique, la réunion des hauts responsable du CESA a fait état d’une avancée significative dans  le dossier de l’Union douanière arabe (UDA), étant un point du dossier économique qui sera présenté vendredi à la réunion ministérielle pour adoption avant de le soumettre aux travaux du Sommet. Plusieurs autres dossiers sont au menu du volet économique, dont la Grande zone arabe de libre-échange (GZALE) à laquelle l’Algérie a adhéré officiellement en 2009, la sécurité alimentaire, un sujet «prioritaire» dans la coopération arabe commune, en particulier par rapport au contexte international actuel, l’industrie, le développement de l’investissement, ainsi que les partenariats entre les pays arabes.

Ramtane Lamamra s’entretient avec ses homologues koweitien et tunisien Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a tenu, hier à Alger, une séance de travail avec son homologue koweitien, Salem Abdullah Al-Jaber Al-Sabah, en vue de renforcer la coordination entre les délégations des deux pays et assurer la réussite de la réunion ministérielle préparatoire du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau du sommet dans sa 31e session prévue le 1er et 2 novembre prochain. La réunion s’est tenue en marge des travaux du Conseil économique et social de la Ligue arabe (CESA) au niveau ministériel, préparatoire au Sommet arabe d’Alger, qui se tient au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal à Alger. À l’issue de la rencontre, le ministre koweitien a déclaré à la presse «je suis heureux d’avoir rencontré mon homologue, le ministre des Affaires étrangères algérien, et souhaite un plein succès à l’Algérie pour le sommet arabe». Il s’est dit convaincu que «le sommet réalisera ses objectifs et sortira avec des résultats positifs pour nos pays et nos peuples». « Ce sommet, a-t-il ajouté, intervient à un moment important où le monde assiste à des développements accélérés et nous devons en tant que pays arabes, unifier nos rangs et œuvrer à la préservation de nos intérêts et ceux de nos peuples ». Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, s’est également entretenu hier au Centre international des conférences (CIC) Abdellatif Rahal à Alger, avec le ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi, en marge des travaux de la réunion du Conseil économique et social de la Ligue arabe (CESA) au niveau ministériel, préparatoire du Sommet arabe. « Nous avons échangé nos vues sur les travaux du prochain Sommet arabe. La Tunisie sera heureuse de remettre le flambeau au Président Abdelmadjid Tebboune et nous sommes tout confiants que l’Algérie assurera cette mission avec mérite, d’autant qu’elle a prouvé à l’occasion de plusieurs échéances majeures son mérite dans la gestion des affaires publiques et des questions arabes, et dans la défense des intérêts arabes », a déclaré le ministre tunisien aux journalistes, au terme de la rencontre. « Nous traversons, aujourd’hui, une étape charnière dans les relations internationales…L’Algérie qui en est consciente, assurera l’expression des préoccupations arabes et la défense des intérêts arabes dans tous les fora internationaux », a-t-il ajouté. Soulignant que «le changement et la diversité des défis nous interpellent, en tant que groupe arabe, quant à l’impératif de s’adapter pour mieux faire face à ces défis », le chef de la diplomatie tunisienne a affirmé que «l’Algérie est au rendez-vous et sera à la hauteur, en vue de défendre ces questions au sein de la Ligue arabe et dans tous les fora auxquels nous appartenons et appartient l’Algérie, tel que le Mouvement des non-alignés».

Ahmed Itchiran /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here