Stabilité politique et sécuritaire: Le Président Tebboune accorde une audience aux chefs d’état-major des pays membres du CEMOC

0
132

Le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, a accordé, jeudi à Alger, une audience aux chefs d’état-major des pays membres du Comité d’état-major opérationnel conjoint (CEMOC) au cours de laquelle il a mis l’accent sur la détermination de l’Algérie à promouvoir ses relations avec les pays membres du Comité, notamment à travers sa contribution à la stabilité politique et sécuritaire dans la sous-région.

«Abdelmadjid Tebboune, président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale a reçu, ce jeudi, en audience les chefs d’état-major des pays membres du Comité d’état-major opérationnel conjoint CEMOC, au niveau du Cercle national de l’Armée à Beni Messous, à l’occasion de la tenue, à Alger, de la session extraordinaire du Conseil des chefs d’état-major des pays membres du CEMOC qui comprend l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger. A son arrivée, le président de la République a été accueilli par le général d’armée, Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), où il a écouté l’hymne national avant qu’une formation militaire ne lui rende les honneurs. Ont pris part à cette audience, outre Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, le général d’armée Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Mokhtar Bollé Chaabane, chef d’état-major général des armées de Mauritanie, le général de division Oumar Diarra, chef d’état-major des armées du Mali et le général de division Salifou Modi, chef d’état-major des armées du Niger, dont le pays préside l’actuelle session de ce Conseil, ainsi que les ambassadeurs des pays membres du CEMOC, les ambassadeurs des pays membres permanents au Conseil de sécurité de l’ONU accrédités en Algérie, l’ambassadeur d’Allemagne en Algérie, le Coordonnateur résident de l’ONU et le représentant de l’Union africaine à Alger. Lors de cette audience, «le président de la République a mis l’accent sur le caractère historique et fraternel des relations qui lient les pays membres de ce Comité, et sur la détermination de l’Algérie à promouvoir ces relations à la hauteur des attentes des peuples de la sous-région, notamment à travers sa contribution à la stabilité politique et sécuritaire dans la sous-région, en se basant essentiellement sur le principe du rejet de l’ingérence étrangère, l’encouragement du dialogue interne et la sauvegarde de l’intégrité territoriale et la cohésion nationale des Etats». A ce titre, «le président de la République a appelé la communauté internationale à assumer ses responsabilités dans la sous-région, conformément aux résolutions de l’ONU, notamment à travers davantage d’accompagnement et d’assistance aux Etats du Sahel, et ce, à l’effet d’aboutir à un développement durable et à des solutions locales qui permettent de vaincre les difficultés et les problèmes socio-économiques, ceux-ci étant parmi les causes profondes et véritables de la dégradation de la situation sécuritaire dans la sous-région». Il est à souligner que «la tenue de cette session extraordinaire du Conseil des chefs d’état-major des pays membres du CEMOC, s’inscrit dans le cadre d’une initiative amorcée par l’Algérie en vue de redynamiser le mécanisme de coopération et d’interopérabilité entre les pays membres du CEMOC, et ce, à travers l’examen et l’adoption de nouveaux projets de textes juridiques». «Cette session constitue également une opportunité pour l’échange de points de vue et d’évaluations sur la situation sécuritaire prévalant dans la sous-région».

Zahra Ougaoua /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here