Tuberculose: OMS veut renforcer les efforts de conception de vaccins

0
41

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé, mardi, un projet de création d’un Conseil d’accélération pour les vaccins antituberculeux afin de faciliter leur homologation et utilisation.

Cette instance facilitera l’homologation et l’utilisation de nouveaux vaccins antituberculeux efficaces par une mobilisation à haut niveau des bailleurs de fonds, des organismes internationaux, des pouvoirs publics et des utilisateurs finaux dans le but d’identifier et de surmonter les obstacles à la mise au point de ces vaccins. «L’une des leçons les plus importantes qu’il faut tirer de la riposte à la pandémie de la Covid-19, est que les interventions sanitaires innovantes peuvent être mises en œuvre rapidement si on leur accorde la priorité d’un point de vue politique et si leur financement est suffisant», a déclaré le chef de l’OMS, lors d’une table ronde de haut niveau sur la tuberculose organisée au Forum économique mondial qui se déroule à Davos, en Suisse. Selon l’OMS, les répercussions négatives de la pandémie de la Covid-19 sur les services de lutte contre la tuberculose ont clairement démontré qu’il fallait, de toute urgence, renforcer les efforts de conception des vaccins. «Les difficultés qu’entraînent la tuberculose et la Covid-19 sont différentes, mais les ingrédients qui permettent à la science, à la recherche et à l’innovation d’avancer plus rapidement sont les mêmes», a-t-il ajouté, énumérant des investissements publics consentis dans l’urgence et en amont, un soutien de la part de philanthropes et la participation du secteur privé et des collectivités. Il estime que l’action contre la tuberculose «sortira gagnante» d’une coordination similaire à un haut niveau. Bien que les pays aient pris des engagements ambitieux pour mettre fin à la tuberculose d’ici 2030 dans les objectifs de développement durable, dans la stratégie de l’OMS pour mettre fin à la tuberculose et dans la déclaration politique de 2018 sur la lutte contre la tuberculose, l’épidémie ne montre aucun signe de ralentissement. En 2021, quelque 10,6 millions de personnes ont développé la tuberculose et 1,6 million en sont mortes. La résistance aux médicaments reste un problème majeur, puisque près d’un demi-million de personnes développent une tuberculose pharmacorésistante chaque année.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here